La loi Censi Bouvard

 
Constatant qu'un effort est indispensable pour vous permettre de bénéficier d'un bon niveau de vie lors de votre retraite, vous vous demandez comment tirer le meilleur parti de votre capacité d'épargne. Les lignes qui suivent vous permettront d'en savoir plus sur un dispositif qui peut être intéressant dans votre cas : la loi Censi Bouvard.
 
Le principe de cette loi consiste à vous permettre de bénéficier d'une réduction d'impôt en faisant un investissement consistant à acheter un appartement neuf ou en l'état futur d'achèvement dans une résidence meublée. 
Vous pouvez bénéficier de cette loi pour tout investissement effectué entre le 1er janvier 2013 et la fin de l'année 2016. La réduction d'impôt s'élève à 11% du prix d'achat du logement dans la limite d'un plafond de 300 000 € hors-taxes. De plus, vous récupérez la TVA, ce qui vous permet de bénéficier d'un avantage fiscal qui représente au total 30,6 % de votre investissement. 
 
Votre réduction d'impôt sur le revenu s'applique sur une période de neuf ans, ce qui vous permet de réduire chaque année votre impôt sur le revenu d'une somme égale à 1,2 % de votre investissement. Ainsi, si vous achetez un bien pour le prix de 300 000 €, votre impôt sur le revenu sera réduit de 3667 €. D'autre part, si le montant de votre réduction d'impôt dépasse celui de votre impôt et si vous continuez à louer le bien, vous pouvez reporter la somme qui n'a pas pu être soustraite de votre impôt sur l'impôt à payer les années suivantes pendant six ans.
 
En outre, cet avantage s'applique aux logements situés dans des résidences de tourisme classées, dans des immeubles avec prestations destinées aux étudiants ou dans des résidences offrant des services aux personnes âgées ou handicapées. D'autre part, vous pouvez en profiter si vous achetez un logement situé dans une résidence agréée pour offrir un accueil et des soins aux personnes qui en ont besoin.
 
Enfin, il faut respecter quelques conditions et notamment offrir le bien à la location dans l'année qui suit votre achat et ne pas exercer d'activité de loueur en meublé à titre professionnel. Ceci suppose que les loyers que vous encaissez chaque année ne dépassent pas 23 000 € et qu'ils ne représentent pas plus de la moitié de l'ensemble de vos revenus. Cependant, les loyers ne sont soumis à aucun plafond. Il en est de même en ce qui concerne les ressources des locataires.