Basse-Normandie OUISTREHAM, MARCHÉ À MARÉE HAUTE

4 880

C\'est, en euros et au m², le prix d\'un studio neuf à Caen, dans sa fourchette basse. Un appartement de type T2 se négociera, lui, à 3 230 euros/m² au prix plancher.

Notaires de France - Perval, juillet 2011

190 000

C\'est, en euros, le prix moyen d\'une maison ancienne, toutes surfaces confondues, sur le secteur de Caen. Une évolution de l\'indice d\'achat de 9 %, entre 2010 et 2011, dans le Calvados.

Notaires de France - Perval, juillet 2011

355,2

C\'est, en hectares, la superficie des zones urbaines de Ouistreham, soit 35,7 % de son territoire contre 539,5 ha pour les zones naturelles protégées (54,22 %).

Ville de Ouistreham

Aux portes de Caen, Ouistreham est réputée pour son air iodé et ses longues plages sauvages. Ici, son port de plaisance. Née de la mer et de la rivière, station balnéaire et de thalassothérapie, ouistreham, localité de l'ouest, est constituée de trois quartiers : riva bella et ses plages de sable fin, le port et le bourg. au coeur de la normandie et du calvados, marché de report de caen en devenir, elle possède de multiples atouts qui ne manquent pas de séduire une clientèle d'acheteurs variée, également attirée p

SEULS LES VENDEURS QUI S'ALIGNENT AUX PRIX DU MARCHÉ TROUVERONT PRENEURS POUR LEURS BIENS.

© Fotolia / DR

Nous n'avons pas énormément de biens à la vente, contrairement à ce que l'on pourrait penser. Depuis quelques semaines, le marché s'est un peu ralenti. Un calme probablement dû au marasme précédant les élections présidentielles qui fait que nos clients, particuliers ou investisseurs, préfèrent attendre. Des transactions se déroulent tout de même, mais à des prix pas mal négociés par nos acquéreurs.

Cadre de vie agréable
Les biens les plus recherchés sont ceux qui n'excèdent pas un budget moyen de 250?000 euros pour les maisons. Côté appartements, nous avons de la demande notamment en ce qui concerne les résidences secondaires, sur le secteur de Riva Bella, avec ses belles plages de sable fin et ses possibilités de vue mer. Les biens de type T2 s'y affichent de 100?000 à 120?000 euros. Pour le secondaire, les gens arrivent assez souvent des départements limitrophes, dans un rayon de moins de deux heures en temps de trajet. D'ailleurs, Ouistreham se situe environ à deux heures de la capitale par la route et à deux heures trente par la voie ferrée. Quant à la résidence principale, nous touchons une importante clientèle caennaise. Via la 2?x?2 voies, elle peut rejoindre Ouistreham en dix minutes et bénéficier d'un cadre de vie bien plus agréable ici, sur la côte et, surtout, d'impôts locaux moins onéreux qu'à Caen.

Philippe Pierre, cogérant du groupement Gilbert Pierre Immobilier, Ouistreham

AU FIL DES ANNÉES, OUISTREHAM DEVIENT RÉELLEMENT UN MARCHÉ DE REPORT DE CAEN.

© Fotolia / DR

Actuellement, si nous n'avons pas énormément de clients, ceux qui poussent la porte de l'agence sont de futurs acheteurs de qualité. Nous voyons notamment un certain nombre d'investisseurs qui souhaitent capitaliser sur des appartements à destination du locatif. Autre type de demandes, celles concernant la résidence secondaire, en placements financiers, avec des clients qui cherchent des appartements de deux ou trois pièces dans un budget compris entre 100?000 et 200?000 euros. Le prochain changement de législation sur la plus-value devrait permettre de belles opportunités sur ce secteur. L'essentiel sera de parvenir à mener les transactions à la date butoir du 1er février 2012.

Réelle vie associative
Les maisons de ville, jusqu'à 200?000 euros, se négocient bien. Il est intéressant de constater que Ouistreham devient de plus en plus un quartier périphérique de Caen. Une importante clientèle quitte cette localité au profit de notre commune. Via la 2?x?2 voies, Ouistreham est accessible en seulement dix minutes. Son centre-ville est calme, ses bords de mer séduisants et, surtout, à la différence des stations balnéaires voisines, la ville développe une activité à l'année avec une réelle vie associative. La présence de Britanny Ferries joue un rôle important car elle permet à notre bassin d'emplois de rester actif.

Christophe Flambart, responsable commercial des huit agences du Cabinet Ledain et associés, côte de Nacre

LE SECTEUR DU BOURG DÉVELOPPE ACTUELLEMENT UNE BELLE ATTRACTIVITÉ ET PREND UNE RÉELLE VALEUR.

© Fotolia / DR

Depuis sept ans, notre agence est installée dans le bourg, un secteur de la ville qui gagne actuellement en population. Les gens viennent essentiellement ici pour des achats en résidence principale et parce qu'ils apprécient particulièrement le côté village des lieux. Les familles s'y plaisent, tout le monde se connaît, les commerçants se trouvent à proximité et nous disposons de tous les services et commodités. En comparaison, la rue de la Mer, elle, est plus impersonnelle, plus touristique, et donc plus tournée vers le marché des résidences secondaires.

Barre symbolique
Aujourd'hui, les primo-accédants achètent dans le bourg. Leurs recherches portent majoritairement sur de petites maisons avec une chambre à l'étage. Les propriétaires âgés revendent ce type de biens pour s'installer dans des résidences plus récentes, avec ascenseurs. Ce genre de maisonnettes, un peu anciennes, peut se négocier depuis 130?000 jusqu'à 140?000 euros. Budget auquel il conviendra d'ajouter le financement des travaux à accomplir. Les investisseurs, soucieux de placer leur argent dans la valeur sûre que semble être l'immobilier, prisent également ces logements. Pour autant, particuliers comme investisseurs ne dépasseront pas la barre symbolique des 200?000 euros pour ce type d'acquisitions.

Laetitia Maindrelle, cogérante de l'agence Albatros Immobilier, Ouistreham

LE BOURG EST UNE BELLE ALTERNATIVE AU QUARTIER RIVA BELLA AVEC DES BIENS PLUS GRANDS ET MOINS CHERS.

© Fotolia / DR

Depuis la rentrée, le marché est très fluctuant. La demande est toujours très forte, mais nous n'avons malheureusement pas assez d'offres en adéquation, en terme de prix, à proposer. Seuls les vendeurs aux prix du marché verront leurs biens partir?: les acheteurs étant de plus en plus documentés. Aujourd'hui, nous fonctionnons avec trois types de clientèle. La première, essentiellement locale, arrive de Caen en quête de maisons familiales dans un budget compris entre 250?000 et 350?000 euros. Elle trouve deux intérêts à résider à Ouistreham, le bord de mer et la qualité de vie, mais profite également d'impôts fonciers plus avantageux qu'à Caen.

Grand écart
L'autre grosse demande provient de retraités ou préretraités désireux d'investir dans des biens de plainpied ou appartements en résidences récentes avec ascenseur et parking, rarement proposés dans une fourchette inférieure à 2?500, voire 3?000 euros/m². Cette cible apprécie les services de station balnéaire offerts à l'année par Ouistreham, et pas uniquement pendant la saison estivale. Enfin, dernière catégorie, les primo-accédants qui souhaitent se loger côté bourg médiéval, dans des maisons qui s'affichent depuis 150?000 jusqu'à 200?000 euros. Soulignons qu'entre Riva Bella et le bourg, l'écart de prix sur un bien de même type peut facilement atteindre les 20?%.

Pascal Lottin, gérant des agences Laforêt Immobilier, Ouistreham et Caen

Côtes anglaises en vue
ÉCONOMIE

Côtes anglaises en vue
Dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière (France - Angleterre) Interreg IV, la municipalité de Ouistreham oeuvre à encourager la création de projets franco-anglais sur les thèmes de l'économie, de la culture, du tourisme et du développement durable. L'objectif annoncé est de bénéficier de retombées touristiques et économiques supplémentaires liées au million annuel de passagers empruntant la ligne de ferry Porthsmouth-Ouistreham. Est notamment envisagée la création d'un réseau de tourisme à l'échelle de la côte de Nacre, en France, et de l'Île de Wight, en Angleterre. Une initiative qui permettrait à l'immobilier transfrontalier de se consolider.

Posté le 23/12/2011 par CHRISTELLE GEORGE

Autres articles Basse Normandie

Voir plus d'articles Basse Normandie