Rouen, Pays de caux, Eure ROUEN, OUVERTURE SUR LE CENTRE

3 770

C\'est, en euros et au m², le prix moyen pour l\'acquisition d\'un appartement dans le secteur de la gare SNCF au coeur de Rouen, contre 2 510 euros/m² dans le quartier Saint-Clément.

Notaires de France - Perval, juillet 2011

Rouen s\'enorgueillit d\'un riche patrimoine, à l\'image de l\'arche Renaissance du Gros-Horloge. Conséquence de la réforme sur les plus-values, le centre rouennais se voit très demandé par des investisseurs, désireux de signer impérativement avant le 1er février 2012 pour l'achat de petites surfaces. un marché ponctuel qui risque de se resserrer et se vivre à flux tendu à l'avenir.

AUJOURD'HUI, LES ACHETEURS PLACENT DANS L'IMMOBILIER L'ARGENT QU'ILS AVAIENT MIS AUPARAVANT EN BOURSE.

© DR / Le Couster

Le marché de l'hypercentre de Rouen est toujours attractif. Quand on rentre des immeubles ou des appartements intra-boulevards au prix du marché, soit entre 2?600 et 2?900 euros le?m², et en bon état, ceux-ci se vendent très rapidement. Même si, tout de même, on constate que les acquéreurs sont très regardants et attentifs aux prix et aux conditions bancaires des prêts. Les maisons, bien qu'on en trouve peu, sont réellement très recherchées, notamment par une clientèle arrivant de la région parisienne -?qui continue souvent d'y travailler?- et veut pouvoir rejoindre la gare en moins de quinze minutes à pied. Pour 500?000 euros, elle peut acquérir ici une belle demeure bourgeoise, alors qu'elle aurait à peine de quoi s'offrir un trois pièces à Paris.

As de la négociation
Nous avons également affaire à une clientèle d'investisseurs qui n'hésite pas à payer comptant les biens sur lesquels elle porte son choix. Son seul souhait étant des achats actés avant le passage de la loi sur la taxation des plus-values, au 1er février 2012. En raison de ce mode de paiement, elle joue à fond la carte de la négociation à la baisse.

Marie Pailloux, responsable de l'agence Aktion Immobilier, Rouen

LE MARCHÉ DU CENTRE-VILLE SE PORTE BIEN, AVEC DES ACQUÉREURS À LA MOTIVATION BIEN RÉELLE.

L'heure est à la demande de la part des acquéreurs en quête de placements locatifs qu'ils concrétisent en achetant des studios et deux pièces, en lien avec la loi sur la taxation de la plus-value imposant une signature avant le 1er février 2012. Mais il s'agit là d'un marché très ponctuel. Nous craignons, d'ailleurs, de voir les personnes qui n'auront pas réussi à vendre à cette date, retirer leur bien de la transaction, ce qui impacterait l'avenir en créant une pénurie d'offres.

Charme indéniable
En centre-ville, nous avons également une demande de la part des particuliers qui porte sur de beaux appartements de type T4, avec ascenseur et parking, d'une superficie moyenne de 100?m² pour un prix moyen affiché aux alentours des 3?000 euros/m². Le triangle d'or, avec le secteur gare, la rue de la République, la place du Vieux-Marché ou bien encore le boulevard des Belges, garde un attrait qui ne se dément pas. Rouen est une jolie ville. De plus, son centre à dimension humaine, que l'on peut parcourir entièrement à pied, lui confère un charme supplémentaire indéniable.

Didier Menn, gérant du cabinet Legay Menn et Associés, Rouen


CONSTRUCTION

Luciline, c'est pour bientôt !
Situé entre le Mont-Riboudet et la Seine, le futur quartier Luciline-Rives de Seine se déploiera sur près de 10 hectares. Il prévoit la construction de près de 1 000 logements, dont 25?% sociaux, 40?000?m² de bureaux et près de 20?000?m² d'activités tertiaires. Ce sera une ville à part entière sur les rives de la Seine, mixant toutes les fonctions urbaines. Ses premiers immeubles devraient sortir de terre d'ici à fin 2011 pour une livraison au cours du premier semestre 2013.
?

Posté le 15/12/2011 par CHRISTELLE GEORGE

Autres articles Haute Normandie

Voir plus d'articles Haute Normandie