Nantes : Découvrez Nantes en version insulaire

GUn éco-quartier sur le site des anciens chantiers navals

À la Prairie-au-Duc, sur le site des anciens chantiers navals de l’île de Nantes, 80 hectares bordés par la Loire et labellisés éco-quartier en 2009, les premiers habitants se sont installés en 2014. Il faudra attendre 2025 pour que ce quartier très développement durable soit achevé, avec ses logements, sa résidence étudiante, ses bureaux, commerces et écoles, ateliers d’artistes et commodités.

S’il ne fallait retenir qu’un seul quartier à Nantes intrinsèquement lié à la Loire, le fleuve qui la traverse avant de rejoindre l’océan Atlantique 50 km plus loin, ce serait bien celui de l’île de Nantes, promis à devenir un futur coeur de métropole cerclé d’eau.

Issu de la division du fleuve, cet ancien archipel situé au sud du centre-ville a peu à peu formé une seule île de 5 kilomètres de long sur 1 kilomètre de large, en raison des comblements successifs de la Loire.



Histoire d'eau



Beaulieu

Ainsi, à l’est, l’ancienne île Beaulieu s’est muée dans les années 1960 en une ville nouvelle prisée. Entre la mairie annexe et le centre commercial, les appartements proches du tram affichent des prix supérieurs à la moyenne nantaise, bien qu’inférieurs à ceux pratiqués dans les secteurs du centre-ville, comme Graslin. Rue René- Viviani, le prix moyen du m² s’élève ainsi à 3 400 euros.



Beaulieu-Mangin

Autour de la place Victor-Mangin, les prix sont plus abordables : 2 500 euros le m² en moyenne. Avec ses écoles, ses espaces verts, ses transports en commun et son complexe sportif, ce secteur résidentiel attire principalement les familles.



Ouest

Mais c’est à l’ouest de l’île de Nantes que l’avenir immobilier du quartier se joue. Frappé par la désindustrialisation à la fin des années 1980, qui a vu la fermeture des chantiers navals, le secteur est emblématique de la renaissance de l’île de Nantes, des Machines de l’île au palais de Justice signé Jean Nouvel, bientôt rejoints par l’école des Beaux-Arts et le futur CHU.



Renaissance

D’ici 2030, le grand projet d’aménagement du quartier aura permis la création de 10 000 logements, 450 000 m² d’activités de bureau et 160 hectares d’espaces publics. Pour l’heure, les appartements de la place de la République s’échangent en moyenne pour 3 400 euros le m².


Posté le 27/06/2019 par Lucie Tavernier

Autres articles Pays De La Loire

Voir plus d'articles Pays De La Loire