Charente : Pourquoi faire appel à un courtier à La Rochelle ?

Marc de Falco Directeur d’agence La Centrale de financement

Comme tout courtier, nous sommes aptes à renégocier une assurance emprunteur dans le cadre d’un emprunt en cours, comme la loi le permet désormais. Mais en pratique, c’est rarement le cas, car nous négocions dès la signature du prêt des conditions d’assurance optimum pour nos clients.

05 17 81 06 67
m.defalco@lacentraledefinancement.fr
7, quai de Marans,
17 000 La Rochelle

En dépit d’une pénurie de biens à vendre, le marché rochelais est dynamique au premier semestre 2019. Soutenues, les demandes de financement portent sur des projets d’acquisition et sont facilitées par l’expertise d’un courtier.

Les demandes de financement continuent d’être en constante progression à La Rochelle. « Au premier semestre 2019, la demande, dynamique, concerne principalement des acquisitions de résidences locatives, des investissements en vue de défiscaliser, de préparer sa retraite, mais aussi l’achat de résidences principales, en coeur de ville et en proche couronne », indique Marc de Falco, directeur de La Centrale de financement de La Rochelle. Ce courtier en prêts immobiliers conserve également un volant d’affaires relatif aux renégociations de conditions de crédit (encore nombreuses), ainsi que des recherches en délégations d’assurances emprunteurs. « Nous proposons aussi un accompagnement dans les regroupements de crédits et les financements d’activités professionnelles », ajoute Marc de Falco.



Un marché immobilier tendu

Malgré la pénurie d’offre de biens à vendre, l’activité est soutenue : « Nous avons plus de volume que l’an passé à la même époque ». En effet, La Rochelle bénéficie toujours d’une aura qui la rend attractive aux yeux des acquéreurs. Conséquence de la tension du marché immobilier rochelais, les prix montent et les délais de vente raccourcissent. « Un bien vendu au prix part ainsi très rapidement », souligne le professionnel.



Le courtage de plus en plus apprécié

Autre raison de cette augmentation du volume d’affaires, selon Marc de Falco, le courtage de crédit est entré dans les mentalités. « Nous sommes de plus en plus sollicités », constatet- il. La Centrale de financement est un réseau national de courtage en prêts immobiliers du groupe April, avec 170 agences réparties sur le territoire national. « Avec cette forte implantation, nous traitons un volume d’affaires conséquent, grâce auquel nous pouvons négocier avec la centaine de banques partenaires des conditions optimales pour nos clients, aussi bien au niveau financier que sur les garanties ou les assurances emprunteurs », se félicite-t-il.



Des taux bas qui incitent à acheter

La forte demande actuelle est également liée à la persistance de taux d’emprunt au plus bas : « Les gens veulent profiter de cette conjoncture favorable ». D’après les chiffres de l’Observatoire du crédit logement/CSA, le taux moyen des crédits immobiliers, toutes durées confondues, s’élevait à 1,35 % en avril dernier. Dans un contexte de taux si bas, on pourrait penser qu’il n’est pas forcément utile de recourir aux services d’un courtier. « Au contraire, nous sommes en mesure de muscler les gains ! Nous agissons sur chacun des paramètres constituant l’offre de prêt : taux, durée, mensualité, coût de l’assurance emprunteur, garanties. Sans compter que notre expertise nous permet de rechercher une solution sur mesure pour chacun de nos clients, en fonction de ses besoins, et de sa situation professionnelle, patrimoniale, familiale », précise Marc de Falco.



Un accompagnement tout au long du projet

Un autre intérêt, crucial, du recours à un courtier en crédit tient au fait qu’il accompagne le client à toutes les étapes de son projet immobilier : de la préparation de son dossier de financement à la formalisation de l’offre de prêt, jusqu’à la signature de l’acte notarié. « Nous aidons, si besoin, le client à présenter son meilleur profil afin d’optimiser ses chances d’obtenir son crédit », souligne le courtier. Pour cela, tout emprunteur a intérêt à adopter une tenue de compte correcte, sans incident de paiement.



Un rôle de conseil

L’emprunteur doit également éviter les crédits renouvelables qui limitent sa capacité d’endettement. « À cet effet, notre expert en regroupement de crédits va proposer un accompagnement permettant de consolider les paramètres favorables à la réalisation du projet. Autre type de conseil, lorsqu’un client souhaite acheter un bien et qu’il n’a pas encore vendu son logement sur lequel un prêt continue de courir, nous pouvons lui négocier une seule ligne de remboursement », explique Marc de Falco. Reprendre l’encours dans le nouveau projet, sous forme d’un prêt relais global limite ainsi son endettement.


Posté le 27/06/2019 par Béatrice Sanchez

Autres articles Poitou Charente

Voir plus d'articles Poitou Charente