Portes du Tarn : Aux portes du Tarn, une offre variée et attractive

Yves Monery Gérant des agences « Autrement » Conseil Immobilier

Autrement » Conseil Immobilier apporte un service 5 étoiles à ses clients. Nous sommes l’une des rares agences à proposer des photos HDR, des vidéos via notre chaîne YouTube... Il en résulte des biens souvent en exclusivité et la possibilité pour les acquéreurs de découvrir des affaires qu’ils ne trouvent pas ailleurs.

05 61 58 18 67
autrementconseilimmobilier.com
67, bd des Allées,
31660 Bessières

Situé entre ville et campagne, le secteur des portes du Tarn bénéficie de l’attrait de communes dynamiques offrant une grande variété de biens, de plus en plus recherchés par un large panel d’acquéreurs.

« Le secteur des portes du Tarn, idéalement situé à proximité de Toulouse, mais aussi d’Albi et de Montauban, s’est urbanisé mais reste assez rural. Ses communes de 3 000 à 5 000 habitants sont dotées de toutes les infrastructures sociales, économiques et culturelles, permettant de bénéficier des mêmes avantages de la ville, sans ses inconvénients », explique Yves Monery, gérant des agences « Autrement » Conseil Immobilier.



Un secteur de plus en plus attractif

LSi le marché se porte bien, comme partout dans la région toulousaine, comme l’avoue le professionnel de l’immobilier, on note une attractivité grandissante depuis l’ouverture de l’échangeur n°5 à Saint-Sulpice-la-Pointe, qui, depuis 2 ans environ, permet un accès direct à l’autoroute A68. « L’effet positif de ce nouvel aménagement est indéniable. Cela a amené beaucoup de monde », confirme-t-il.



Le refuge des familles

Saint-Sulpicela- Pointe, qui a vu sa population doubler en 20 ans, est située à 15 min du périphérique toulousain et sa gare est desservie par deux lignes importantes. D’où cet engouement de la part d’une clientèle familiale, toulousaine à 80 %, à la recherche d’un bien avec extérieur. « Ce sont des gens qui souvent se rendent compte que pour le prix d’un T3-T4 situé dans les faubourgs de Toulouse, ils peuvent acquérir une maison avec jardin. à Saint-Sulpice, les maisons des années 1980 à nos jours en lotissement sont les plus fréquentes. On peut trouver une maison T4 avec 600 m2 d’extérieur pour 210 000 euros. » Mais le secteur connaît également l’arrivée de nouveaux venus sur le marché : des jeunes seniors qui rejoignent leurs enfants mutés dans la région, en partie pour s’occuper de leurs petits-enfants. Pour eux, la demande est claire : une maison de plain-pied le plus près possible du centre-ville.



Bessières : une offre variée

Commune ayant le plus bénéficié de la mise en service de l’échangeur n°5, Bessières, bien que plus petite en taille que Saint- Sulpice-la-Pointe, est très dynamique et dotée d’une offre immobilière très variée. « Nous trouvons aussi bien des fermes à rénover que des lotissements récents ou des biens réhabilités en centre-ville », constate Yves Monery. Le secteur attire essentiellement une clientèle familiale, comme sa voisine, mais également des personnes qui veulent habiter au plus près du golf de Palmola.



Rabastens : un secteur coté

Rabastens, lieu de résidence privilégié des Toulousains, attire également une clientèle étrangère, séduite par le charme de ce village aux airs toscans, avec ses fortifications, ses maisons à pans de bois et de briques, la douceur de ses rives. Ici, le prix moyen d’un bien se situe à 230 000 euros. « C’est un secteur où l’on trouve notamment de belles demeures bourgeoises. Nous en avons vendu deux dernièrement, à 350 000 et 500 000 euros », confirme le gérant des agences « Autrement » Conseil Immobilier.



Des achats facilités par les taux bas

Sur tout le secteur, le constat est le même : les taux bas – et qui continuent à baisser – donnent des capacités d’emprunt plus importantes aux acheteurs qui n’hésitent pas à s’endetter sur des durées longues pouvant atteindre 25 ans. « Par rapport à il y a 7-8 ans, pour une mensualité de 1 000 euros sur 25 ans, on a gagné 40 000 euros de capacité d’emprunt, affirme le professionnel. Cela permet d’acquérir des produits de meilleur standing ou d’une surface plus importante. » Mais, malgré ces taux plus attractifs, la proportion de primo-accédants est en baisse, « les banques étant plus frileuses », selon Yves Monery.



Une présence moindre d'investisseurs

Aucune commune n’étant éligible au dispositif de défiscalisation Pinel, la présence des promoteurs sur le secteur est moindre. L’investissement concerne des locaux ou des personnes intéressées par des petits immeubles avec travaux qui apportent en général 7 à 8 % de rentabilité. Ainsi, l’agence “Autrement” Conseil Immobilier a vendu récemment à Rabastens un immeuble permettant la réalisation de 4 appartements T2, après avoir doublé le prix en travaux qui était au départ de 110 000 euros.


Posté le 29/05/2019 par Corinne Chesne

Autres articles Midi Pyrénées

Voir plus d'articles Midi Pyrénées