Eurométropole : Un marché dynamique à l’ouest

Stéphane Hummel Responsable transactions Immotruck

Grâce aux taux particulièrement bas, le pouvoir d’achat est en hausse depuis six mois. C’est le moment d’acheter. À Mittelhausbergen, nous avons récemment vendu une maison de 148 m² avec 8 ares de terrain pour 620 000 euros.

03 88 22 88 20
stephane.hummel@immotruck.com
4, rue de l’Église,
67000 Strasbourg

Régis Blondel Directeur de l’agence ORPI Strasbourg Cronenbourg

Les investisseurs sont très intéressés par les F2 dans le quartier village Cronenbourg, où il fait réellement bon vivre, pour louer en location classique ou en AirBnB. Les taux de rentabilité s’y élèvent de 7 à 10 %.

03 90 22 81 30
rblondel@orpi.com
52, route d’Oberhausbergen,
67000 Strasbourg

Frédéric Bernhard Fondateur et gérant de l’agence Immobiz d’Hangenbieten, cofondateur de BH Immobilier

Dans l’ouest de l’Eurométropole, un primo-accédant un peu bricoleur peut s’en sortir à bon compte en trouvant une maison à rénover pour 250 000 euros.

03 90 29 69 14
fb@bh-immobilier.com
9, rue de la gare,
67980 Hangenbieten

Jadis boudé, l’Ouest strasbourgeois a su inverser la tendance. Sur la première couronne, les stocks et les délais de vente diminuent, confirmant l’engouement. Dans les communes extérieures, le ticket d’entrée pour une maison reste élevé.

« L’évolution du secteur est visible », témoigne Régis Blondel, directeur de l’agence Orpi installée depuis trois ans dans le quartier Cronenbourg, l’une des dernières en date ouvertes par le réseau. « La population change, les Strasbourgeois n’hésitent plus à quitter le centre pour se diriger vers Koenigshoffen et Cronenbourg », note l’expert.



Saint-Florent

À deux pas de la Rotonde, c’est le secteur Saint-Florent, avec ses allures de village cronenbourgeois, qui a la faveur des acquéreurs. Ils peuvent y trouver de grands et jolis appartements aménagés dans des anciennes maisons de maître, à partir de 200 000 euros. Ici, le m² se négocie entre 2 500 et 3 000 euros, des prix attractifs. « Rue Saint-Florent, nous avons vendu un 2 pièces de 43 m² au prix de 130 000 euros, en une semaine », souligne Régis Blondel.



Accessibilités

Sa proximité immédiate avec l’hypercentre strasbourgeois bénéficie au secteur ouest tout entier. « Grâce au tramway, à la ligne de TER reliant Entzheim depuis la gare et à la piste cyclable du canal de la Bruche, l’accessibilité depuis le centre est très bonne », fait remarquer Frédéric Bernhard, responsable de l’agence Immobiz, basé à Hangenbieten.



Renouvellement urbain

Les choses bougent aussi à Koenigshoffen. « D’ici dix ans, le quartier aura la même cote que Cronenbourg Saint-Florent», prédit Régis Blondel, qui a vu les prix grimper de plus de 7 % en cinq ans dans ce périmètre, « qui se rapproche des prix du Neudorf ». « Toutes les communes strasbourgeoises dans lesquelles le tram est arrivé se sont renouvelées », analyse à son tour Stéphane Hummel, responsable transactions à Immotruck.



Marché en hausse

Les experts opèrent sur un marché tendu, marqué par des stocks qui diminuent et un délai de vente de plus en plus rapide. « Il y a peu de mandat aujourd’hui, le déséquilibre entre l’offre et la demande concerne surtout les maisons, qui restent la finalité de nombreuses recherches », observe Frédéric Bernhard.



Maisons individuelles

Le rêve immobilier demeure mais « la rotation est faible sur ce type de biens » dans les quartiers de l’Ouest strasbourgeois, confirme Régis Blondel. Patience et réactivité sont nécessaires pour saisir les opportunités qui se présentent comme cette maison à rénover de 140 m², située à 5 min de la Rotonde, récemment vendue 250 000 euros chez Orpi. Il est aujourd’hui possible d’acquérir une maison dans le quartier voisin Saint- Antoine, attractif, moyennant une enveloppe de départ conséquente, entre 350 000 à 400 000 euros.



En quête d'un extérieur

Aux acquéreurs recherchant un extérieur, Frédéric Bernhard propose au prix de 280 000 euros un 5 pièces de 125 m² avec deux terrasses, donnant sur un bel espace vert à Osthoffen, commune aux limites de l’Eurométropole. « Avec un volume de maison, c’est un parfait produit de substitution face à cette demande », argue l’agent.



Produits hybrides

Les maisons mitoyennes sont également une option valable dans les bourgs les plus convoités environnants Strasbourg, qui se sont largement développés tels que Wolfisheim, Eckbolsheim ou Oberschaeffolsheim. « Nous travaillons avec un constructeur local sur de grandes maisons neuves, divisées en 4 », rapporte l’expert. Dans le secteur, le prix du foncier avoisine les 35 000 euros l’are, mais les terrains trouvent toujours preneur.



Deuxième couronne populaire

Les paysages vallonnés s’étalant aux portes du Kochersberg séduisent toujours autant les amateurs de verdure. Stéphane Hummel, spécialiste de l’immobilier de campagne et négociateur à Immotruck, sillonne le secteur, de Wasselonne à Truchtersheim en passant par Saverne, à bord de son camion, stationné sur des parkings des supermarchés et les lieux passants.



Micro-mutations

Ce concept innovant d’agence « mobile » a fait ses preuves. Il est en plein essor sur le département. « Les personnes sont en mouvement et changent de biens parfois à l’intérieur d’un territoire assez restreint. Grâce à nos camions, qui fonctionnent en réseau, les connexions se font très vite entre offre et demande », se félicite l’expert.


Posté le 29/05/2019 par Clarisse Bargain

Autres articles Alsace

Voir plus d'articles Alsace