Bormes : Bormes, La Londe et Le Lavandou : le dynamisme du littoral varois

Nicole Manceau Gérante de l’Immobilière du Mont des Roses

Bormes regroupe une importante population d’actifs et de préretraités à l’année. Certains achètent un pied-à-terre en attendant la retraite, puis revendent un bien dans leur région d’origine pour venir s’installer au soleil.

04 94 98 81 84
lemontdesroses.bormes@orange.fr
42, place du Pin,
83230 Bormes-les-Mimosas

Frédéric Cellier Gérant de Cellier et Coates

La Londe et Bormes offrent des appartements à petits prix proches de la mer. Le secteur Valcros à La Londe est recherché pour les maisons, celui du Pin de Bormes permet de se déplacer à pied. Les prix sont plus élevés sur le front de mer du Lavandou.

04 94 15 22 77
fcellier@cellier-coates.com
5, avenue des Commandos d’Afrique,
83980 Le Lavandou

David Labarre Gérant de l’agence Ista Sud Immobilier

Sur le port de Bormes, tous les appartements présentent une vue mer, avec des orientations différentes : pleine mer, ou vue sur Le Lavandou et les plages. Une clientèle étrangère nous sollicite parfois pour des biens exceptionnels sur le Gaou Bénat et le Cap Bénat.

04 89 96 16 83
contact@istasud.com
5, quai d’Honneur, Port de Bormes
83230 Bormes-les-Mimosas

Alain Garau Gérant Laforêt Le Lavandou, La Londe et Cavalaire

La demande locative est forte sur les T2 et T3, mais l’offre en location annuelle est faible, car les propriétaires lui préfèrent la location saisonnière. Il faut compter de 600 à 700 euros pour un T2, et autour de 800 euros pour un T3.

04 94 57 03 06
cavalairesurmer@laforet.com
22, av. des Commandos d’Afrique,
83980 Le Lavandou

À l’est d’Hyères, ces trois communes offrent un marché dynamique de résidences secondaires, semisecondaires et principales.

À proximité de la gare et de l’aéroport d’Hyères, La Londe-les-Maures, Bormesles- Mimosas et Le Lavandou possèdent de magnifiques plages percées de criques, admirant les îles d’Hyères qui leur font face. « Deux secteurs se distinguent : Hyères, Bormes et La Londe sont des communes qui vivent à l’année, habitées par une population active et disposant d’infrastructures scolaires. Le Lavandou et le secteur du Rayol sont davantage saisonniers, fréquentés par des touristes et des retraités », analyse Nicole Manceau, gérante de l’Immobilière du Mont des Roses.



Primo-accédants

Le prix moyen au m² varie entre 4 000 et 6 000 euros, selon la typologie du bien. « Grâce aux taux encore très bas et aux prêts à longue durée, quelques primo-accédants peuvent se positionner sur le marché de Bormes et La Londe. Les retraités, quant à eux, cherchent des maisons de plain-pied en résidence principale, ou bien des appartements de grands volumes destinés à la résidence semi-secondaire », constate Frédéric Cellier, gérant de Cellier & Coates. Les grandes surfaces se trouvent dans les programmes neufs, qui sont nombreux et se vendent rapidement.



Maisons en pierres de Gordes

Maisons en pierres de Gordes. Si l’offre est importante dans les appartements neufs, Nicole Manceau constate davantage de ventes de maisons ces derniers temps : « Dans des budgets de 450 000 à 600 000 euros, pour des maisons traditionnelles provençales en façade de pierres de Bormes, parfois rénovées de manière contemporaine à l’intérieur ». Les micromarchés sont nombreux, poursuit Nicole Manceau : « Par exemple, les quartiers de la Plaine de Bormes n’offrent pas les mêmes prix que les secteurs compris entre la départementale et le Vieux-Village, ou que le Cap Bénat, La Favière ou le Montdes- Roses. De même que Saint-Clair ou Aiguebelle seront plus cotés que d’autres secteurs du Lavandou ».



Offres variée

À Bormes et au Lavandou, une forte demande se manifeste sur les appartements de type T2 et T3 destinés à la résidence secondaire, le plus près possible de la mer. « À La Londe, les maisons disposant de 3 chambres et d’un petit jardin sont recherchées, dans une gamme de prix allant de 350 000 à 750 000 euros. Les acquéreurs optent pour le secteur autour du centre-ville, afin de pouvoir se déplacer à pied », indique Alain Garau, gérant des agences Laforêt Le Lavandou et La Londe.



Défiscalisation

« Une offre croissante de programmes neufs, souvent liée aux dispositifs de défiscalisation, bouleverse un peu le marché », ajoute Alain Garau. « Au cours des 5 à 6 dernières années, les lois nationales type Alur ont un peu modifié les visages de ces trois communes. Le programme Nouvelles Terres, mêlant dispositif Pinel et logements sociaux, s’est ainsi édifié à La Londe. À Bormes, environ 400 logements neufs sont en cours de construction », complète Frédéric Cellier.



Pont de Bormes

Préservé de ces évolutions, le cadre privilégié du port de Bormes offre vue sur mer et accès direct aux plages. « À proximité des îles de Port-Cros et du Levant, le port de Bormes dispose aussi d’une marina. Le marché est composé à 80 % de résidences secondaires. Une population croissante de retraités cherche toutefois à s’installer à l’année sur le bord de mer, et privilégient la proximité des commerces », ajoute David Labarre, gérant de l’agence Ista Sud Immobilier.



Front de mer

Le marché de la résidence secondaire, très dynamique, se concentre autour des petites surfaces. Pour la résidence principale, les acquéreurs optent pour des maisons ou des appartements de type T4. « Il faut compter de 5 000 à plus de 6 000 euros le m² pour un bien en front de mer, sans défauts avec une belle vue. Pour les maisons, il faut s’éloigner un peu du front de mer. L’offre est variée, depuis les années 1950 et 1960, jusqu’à des maisons contemporaines au design californien », note David Labarre.


Posté le 29/05/2019 par Julie Bordenave

Autres articles Provence Alpes Côte d'Azur

Voir plus d'articles Provence Alpes Côte d'Azur