Royan et Pays Royannais : Les petites surfaces ont la cote dans le Royannais

Pascale Thuillier Responsable Transactions Nexity

La clientèle royannaise a changé. Alors que nombre de Parisiens et de Bordelais ont acheté dans la région dans le passé, ils préfèrent investir aujourd’hui dans le sud de la France. Nos clients viennent de Limoges, d’Angoulême, de la Dordogne, et de la Charente bien sûr.

05 46 05 10 50
pthuillier@nexity.fr
34, rue Gambetta,
17200 Royan

ELes biens à vendre ne manquent pas dans la région de Royan et la demande est forte. Les plus recherchés sont de petits appartements, pour des résidences secondaires.

Avec 12 000 lots gérés, le groupe Nexity est le plus gros syndic de copropriété de Royan et sa région, comme l’indique Pascale Thuillier, responsable Transactions des agences Nexity de Royan et de Saint-Palaissur- Mer. « Les transactions que nous traitons concernent essentiellement des appartements. De fait, quand un copropriétaire veut vendre, nous sommes souvent consultés », explique la professionnelle.



Un rôle de facilitateur

Confier la vente de son bien à un syndic de copropriété a l’avantage de faciliter la production des documents requis à cette occasion. « Sans compter que dans 70 % des cas, nous agissons dans le cadre d’un mandat exclusif, ce qui contribue également à simplifier la relation avec le client », précise Pascale Thuillier.



Un marché de résidences secondaires

90 % des transactions réalisées par Nexity à Royan et dans ses environs concernent l’achat de résidences secondaires. Il est vrai que les logements mis en vente sont en majorité des T2 ou des studios. « Or, côté acheteurs, il y a justement une forte demande de logements pour de petits budgets. La plupart sont d’ailleurs achetés sans recourir à un emprunt », note l’experte. « Le type d’appartement le plus recherché est un T2, pourvu idéalement d’un balcon, d’un ascenseur, d’un parking, avec des charges réduites », ajoutet- elle. Une vue sur mer, la proximité des commerces et de la plage sont encore plus appréciés, mais supposent évidemment un budget supérieur.



Une clientèle de retraités

Ces résidences secondaires sont pour l’essentiel acquises par des retraités. « Les jeunes n’investissent pas sur ce marché. Nomades, ils préfèrent voyager durant leurs congés et leur budget est limité », souligne Pascale Thuillier.


Posté le 29/04/2019 par Béatrice Sanchez

Autres articles Poitou Charente

Voir plus d'articles Poitou Charente