Cadre de vie : De nouveaux records pour l’immobilier de prestige à Paris

De la 3e à la 6e place

Londres a été rétrogradée à la 6e place du classement des villes préférées des personnes les plus riches de la planète, réalisé chaque année par Barnes.

6 500 000 euros

C’était le prix de présentation par le réseau Féau d’un appartement lumineux de 5 chambres, au dernier étage, avec vue sur la Seine et la tour Eiffel, dans le 16e.

Record de volumes de ventes, record de prix, 2018 a été l’année de tous les superlatifs pour l’immobilier haut de gamme et 2019 semble encore démarrer sur un bon rythme.

Les prix parisiens évoluent sur de nouveaux sommets et le réseau d’immobilier de prestige Barnes estime qu’ils ont augmenté d’environ 8 % en 2018 avec des variations de + 5 à + 15 % selon les quartiers. Preuve que les volumes ont été au rendez-vous, les ventes éclair se sont multipliées, parfois dès la première visite, comme cet appartement de 81 m² vendu 1 420 000 euros à Saint- Germain-des-Prés. Au total, Barnes aurait réalisé l’an dernier 152 ventes en moins de 72 heures à Paris et en région parisienne, contre seulement 74 en 2017.



Un record à plus de 50 000 euros le m²

Sotheby’s International Realty France- Monaco, autre acteur incontournable de l’immobilier de luxe avec 50 agences en France, note un dynamisme particulier dans le segment du très haut de gamme, c’est à dire pour les transactions entre 10 et 50 millions d’euros. Une vente a d’ailleurs établi un nouveau record pour un bien sur la rive gauche : 52 000 euros le m² pour un hôtel particulier d’exception vendu 48,5 millions d’euros !



2018 a aussi permis aux agences du groupe Daniel Féau d’atteindre un nouveau record de chiffre d’affaires à Paris. Les ventes d’appartements et d’hôtels particuliers d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros ont été effectuées à un prix moyen de 18 849 euros le m² avec un record de 39 294 euros pour un appartement entièrement rénové et décoré, avec une vue époustouflante sur la Seine et Paris.



Les appartements familiaux toujours très recherchés

À Paris, les beaux appartements familiaux de 3 chambres, d’une surface inférieure à 150 m², restent des produits très recherchés par une clientèle aisée qui se heurte à une offre limitée dès qu’il s’agit de quartiers bien situés, comme dans le 16e, à proximité d’écoles réputées. Barnes constate d’ailleurs que le 16e arrondissement, délaissé ces dernières années, attire à nouveau les familles, car le rapport qualité-prix y est devenu très intéressant. De plus, l’arrondissement comprend la plus forte concentration de grands appartements familiaux (plus de 200 m²) et les écoles de l’ouest parisien restent les meilleures de Paris.



Résidents, étrangers et expatriés à l’achat

Si les étrangers sont toujours très présents à Paris, en particulier sur le segment du très haut de gamme, les réseaux immobiliers constatent une augmentation de la proportion d’acquéreurs français. Parmi eux, il y a beaucoup d’expatriés de retour en France ou qui préparent leur retour de Londres. Les incertitudes sur les modalités du Brexit ont en effet accéléré l’exode des Français expatriés qui arrivent avec des budgets conséquents. D’après le réseau Daniel Féau, la majorité des Brexiters ont acquis des biens entre 1,5 et 3 millions d’euros pour loger leur famille à Paris ou à Neuilly-sur-Seine, à proximité des écoles.



Attention à l’image de la France

Pour 2019, Sotheby’s et Daniel Féau évoquent des perspectives toujours au beau fixe. Même le mouvement des gilets jaunes, pourtant très médiatisé à Paris, ne semble guère avoir freiné les transactions. Cela n’a d’ailleurs pas empêché Daniel Féau de conclure une vente dans le 16e arrondissement au prix de 25 millions d’euros, en plein week-end des manifestations. Alexis Caquet, président des agences Vaneau Immobilier, reconnaît quand même une moindre dynamique des ventes ces derniers mois auprès de la clientèle étrangère. Il faut donc espérer que le mouvement s’apaise et qu’il n’aura pas un impact trop négatif sur l’image de la France à l’international.



Dans le top 5 mondial

Paris reste d’ailleurs bien placée dans le palmarès des villes préférées des personnes les plus riches de la planète. La capitale française pointe à la cinquième place du dernier classement réalisé en 2019 par Barnes, derrière Hong Kong, New York, Los Angeles et Toronto. Paris connaît cependant un déplacement de certains clients qui, d’après Barnes, quittent le centre (Le Marais, les 6e et 7e arrondissements) où les prix atteignent facilement les 17 000 à 20 000 euros le m² pour rejoindre l’ouest (16e, 17e), Neuilly, voire Boulogne.


Posté le 29/04/2019 par Olivier Cheilan

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France