Une baisse des prix souhaitable ?


Après une année 2018 où les volumes de transactions de logements anciens ont encore atteint des niveaux record, la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) penche vers un léger ralentissement en 2019. « On peut parler aujourd’hui d’une inflexion de la dynamique sur les marchés du logement », affirme Loïc Cantin, vice-président de la première organisation syndicale des professionnels de l’immobilier. « On atteint probablement un palier au niveau du volume de transactions », ajoute le président de la FNAIM, Jean-Marc Torrollion, en tablant sur une inflexion des prix, entre 0 et -2 % en moyenne au niveau national. Cette éventuelle légère baisse des prix est d’ailleurs qualifiée de « souhaitable », même si elle s’accompagnerait vraisemblablement encore de fortes disparités géographiques.


Posté le 30/03/2019 par Autres auteurs

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux