Orange et Haut Vaucluse : Orange et Haut Vaucluse, l’attractivité de la Provence

Christian et Sébastien Sarro Gérant et négociateur de Sarro Immobilier

Aujourd’hui, les acquéreurs ont l’embarras du choix lors de leur acquisition. Il faut faire confiance aux professionnels, un juste prix permet de vendre vite et bien sa maison. Un produit surestimé reste longtemps à la vente, et par conséquent se dévalorise.

04 90 30 13 01
contact@sarroimmobilier.fr
58, cours Aristide-Briand,
84100 Orange

D’Orange à Valréas, le Haut Vaucluse séduit un nombre croissant d’actifs. Terrains et maisons y sont disponibles à des prix attractifs.

En plein coeur de la Provence, le Haut Vaucluse, bénéficie d’une bonne desserte, proche d’un axe majeur. « Le secteur est situé à proximité de l’autoroute, du TGV et de l’aéroport. Nos clients recherchent en premier lieu des biens sans nuisances sonores ni visuelles », note Christian Sarro, gérant des agences Sarro Immobilier à Orange, Vaison, Malaucène, Grignan et Valréas.



Population

La clientèle principale d’Orange est une population active, travaillant sur place, à Avignon ou dans les environs. Les villas dotées de trois chambres et d’un petit terrain restent le bien le plus convoité, dans une fourchette de prix allant de 150 000 à 300 000 euros. « Une clientèle plus aisée, disposant de budgets entre 350 000 et 600 000 euros, est également présente, désireuse notamment de se rapprocher des commodités, médecins, hôpitaux… », ajoute Sébastien Sarro, négociateur de l’agence Sarro Immobilier d’Orange.



Lotissements

Pour une maison située dans un petit lotissement, le prix moyen avoisine 800 à 1 000 euros le m². « À Orange, une maison de village avec garage est actuellement proposée à 149 000 euros. Avenue de la Gare, nous avons récemment vendu pour 175 000 euros un petit immeuble, doté de 3 appartements incluant un peu de rénovation à prévoir », indique Sébastien Sarro.



Foncier

Accessibles autour de 60 000 à 80 000 euros, les terrains de 600 à 800 m² sont également prisés, « surtout par des jeunes couples, qui y édifient une maison avec un budget autour de 100 000 euros. Le projet global ne doit ne pas dépasser les 180 000 euros », analyse Christian Sarro.



Villages

En pleine expansion, le sud d’Orange est un secteur prisé. « Le quartier de la Colline est également convoité par les clients cherchant des biens haut de gamme. La demande sur les autres villages concerne essentiellement Piolenc, Jonquières, Courthézon et Camaret », détaille Christian Sarro. « Les années 2017 et 2018 ont été bonnes, le marché reste porteur, surtout quand les biens ne sont pas surestimés. Le début de l’année 2019 est pour l’instant assez calme », ajoute-t-il.


Posté le 30/03/2019 par Julie Bordenave

Autres articles Provence Alpes Côte d'Azur

Voir plus d'articles Provence Alpes Côte d'Azur