Nice Nord : Nice Nord, un secteur chaleureux et familial

Nicolas Dupont Directeur de l’agence Century 21 Maison de l’immobilier

Nice Nord offre une qualité d’habitation familiale et chaleureuse. Le quartier de la Libération est de plus en plus demandé. En revanche, nous notons un petit frein dans le quartier des Poètes, dans l’attente de l’Ecoquartier du Ray.

04 92 09 23 23
maison.immobilier@century21france.fr
16, avenue Borriglione,
06100 Nice

Corine Oggero Directrice du Cabinet Loquis

Le quartier Saint-Maurice/Chambrun séduit les familles et les jeunes. Les personnes âgées y apprécient le faible dénivelé et la présence de transports en commun. Les maisons de ville sont aussi très prisées, mais les propriétaires de tels logements y restent longtemps !

04 93 51 82 16
contact@loquis.fr
3, place Alexandre-Médecin,
06100 Nice

Benoît Coubetergues Directeur de Votre Agence Immo

Après une bonne année 2018, ce début 2019 est correct, mais les logements viennent à manquer. Le marché est très dense, les appartements se vendent en moins de 3 mois. Nous sommes en recherche de mandats de vente et d’agents immobiliers !

04 92 10 10 12
benoit@votre-agence-immo.fr
49, avenue Cyrille-Besset,
06100 Nice

Jorge Antonio Gérant de JA Immobilier

Nice Nord comporte des secteurs bien distincts justifiant des écarts de prix, par exemple entre les immeubles bourgeois du quartier Saint-Maurice et les constructions des années 1960 du boulevard de Cessole. La stabilité des prix y maintient un marché dynamique.

04 92 09 84 87
jaimmobilier@orange.fr
93, avenue Borriglione,
06100 Nice

Didier Blanc Associé de l’Immobilière Côte d’Azur

Les faibles taux des crédits immobiliers favorisent le passage à l’acte des primoaccédants. Dans le secteur de Nice Nord, on peut espérer acquérir un T3 à moins de 200 000 euros, et une maison niçoise à moins de 500 000 euros.

04 93 98 09 81
d.blanc@ica-nice.com
142, avenue de Gairaut,
06100 Nice

Guillaume Poirée, gérant et Aurélien Gandoin, négociateur immobilier de SAG Immobilier

La rénovation de la Halle du Sud a fait augmenter les prix dans le quartier de la Libération, et ce n’est que la première étape du projet ! Le secteur est de plus en plus considéré comme une extension du centre-ville, le prix moyen y avoisine 4 000 euros le m².

04 97 03 06 60
66, avenue Borriglione,
06100 Nice

De la colline du Gairaut au trépidant quartier de la Libération, Nice Nord offre un paysage typiquement niçois. L’Ecoquartier du Ray y est en construction.

Secteur familial à l’ambiance village, Nice Nord mixe agréablement zones résidentielles, verdure et commerces de proximité. Le quartier a été désenclavé par l’arrivée du tramway ces dernières années, permettant de rallier le centre-ville en une vingtaine de minutes. « La facilité de l’accès à l’autoroute permet également de rejoindre Monaco à l’est, et Sophia Antipolis à l’ouest. Nice Nord propose une agréable vie de quartier, avec des commerçants de proximité, de nombreuses écoles privées et publiques et des îlots de verdure tels que le parc Chambrun ou la Villa Arson », détaille Corine Oggero, directrice du Cabinet Loquis.



Villages

De Saint-Sylvestre à Borriglione, en passant par les abords de Cimiez, à l’est, les ambiances sont très variées dans ce vaste secteur. « C’est un quartier très vivant, encore typiquement niçois. Pessicart, Chambrun, Gairaut restent cotés. Plus populaires, Gorbella ou Cessole offrent de nombreux commerces de proximité », précise Benoît Coubetergues, directeur de Votre Agence Immo. Les habitants restent attachés à leur quartier si bien que le turnover sur les biens reste modéré. « Mais la demande est si forte que nous avons parfois du mal à y répondre ! », souligne Jorge Antonio, gérant de JA Immobilier.



Populations

Deux types de clientèles se distinguent. « Des primo-accédants en quête de T3 et T4, accessibles à des prix attractifs autour de 3 000 euros le m². Les catégories plus aisées optent pour des niches plus résidentielles : parc Chambrun, quartier des Poètes ou de l’Évêché pour un prix médian autour de 4 000 euros le m² », selon Didier Blanc, associé de l’Immobilière Côte d’Azur. « Le secteur regroupe essentiellement de la résidence principale, qui représente 90 % de nos ventes », estime Nicolas Dupont, directeur de l’agence Century 21 Maison de l’immobilier.



Diversité d’offres

« Les primo-accédants avec enfants recherchent des T3 et T4 ; les retraités, qui revendent un logement dans les collines pour se rapprocher du centre, optent pour des T2 ou T3 », analyse Aurélien Gandoin, négociateur immobilier de l’agence SAG Immobilier. Du côté du boulevard Gorbella, Benoît Coubetergues note « une forte demande sur les T3 et T4 à proximité du tramway, oscillant entre 180 000 et 250 000 euros ». À l’approche de la rentrée universitaire, de nombreux étudiants sont en recherche de location. « À proximité de la faculté Valrose ou de l’École nationale supérieure d’art de la Villa Arson, les investisseurs sont friands de petites surfaces destinées à un revenu locatif », note Jorge Antonio.



Libération

Dans le quartier de la Libération, l’esprit village prévaut. Bien desservi par le tramway, le quartier héberge tous les commerces au pied des immeubles, un très joli marché quotidien et la grande halle de l’ancienne gare du Sud poursuit sa métamorphose. « Ce quartier en mouvement rassemble une population assez hétéroclite : étudiants, personnes âgées, jeunes couples avec enfants en bas âge… Les taux bas continuent d’assurer un dynamisme, les délais de vente se réduisent », analyse Aurélien Gandoin. « Les appartements T2 avec une terrasses constituent le coeur de la demande. La clientèle est essentiellement locale, composée d’actifs et de retraités. Mais nous notons également une présence extra locale sur ce secteur, tels des Parisiens en quête de pied-à-terre », note Nicolas Dupont.



Maisons

L’intérêt de Nice Nord tient à la multiplicité de l’offre. « Dans les secteurs plus résidentiels tels que le parc Chambrun, le quartier des Poètes ou le quartier de l’Évêché, les biens à la vente restent rares et recherchés, donc le prix d’achat est plus élevé que la moyenne. On y retrouve d’ailleurs des maisons et villas ou de magnifiques appartement bourgeois dans un cadre verdoyant, tout en étant à proximité du centre-ville », remarque Jorge Antonio. Le parc Chambrun, quant à lui, regroupe de nombreuses petites maisons avec du cachet, type 1900. « Il faut compter autour de 500 000 euros pour une maison de 80 à 100 m², et 600 000 euros pour un logement de 150 m² à rénover », précise Aurélien Gandoin.



Colline de Gairaut

Sur la Colline de Gairaut, des professions libérales recherchent villas et terrains. Le paysage urbain s’est modifié depuis l’arrivée du tramway, qui permet de rallier le centreville en 10 mn. Le secteur est également bien desservi par le réseau de bus, et situé à l’entrée de l’autoroute. « Le bâti mêle les époques ancienne et contemporaine, pour des biens entre 800 000 et 1,4 million d’euros. Quelques terrains sont encore disponibles, mais leur rareté fait grimper les prix », détaille Didier Blanc, dont l’agence est installée depuis 10 ans dans le quartier.



Marchés Locatif

La demande est soutenue tout au long de l’année sur le marché locatif. « Dans le secteur de Borriglione, où nous sommes installés, il faut compter de 550 à 600 euros pour un studio, de 700 à 750 euros pour un T2, de 900 à 950 euros pour un T3. Les T4, plus rares, se louent de 1 000 à 1 200 euros. En cette saison, les grandes surfaces type T3 se louent bien. Dès les mois de juin et juillet, les studios seront très recherchés car la proximité de la faculté de Valrose engendre énormément de demandes », explique Guillaume Poirée, gérant de l’agence SAG Immobilier.



Quartier du Ray

Le futur quartier du Ray constitue la prochaine grande évolution du secteur. En place de l’ancien mythique stade de football, un grand complexe va prendre place. « Sur 3 hectares seront regroupés des équipements sportifs, un parc de loisirs et 1 hectare dédié à l’habitat. 340 logements vont ainsi sortir de terre ; la livraison est prévue à horizon 2021 », indique Jorge Antonio.



Coulée verte

« Les crèches et les écoles verront aussi leur superficie augmenter. La Coulée verte du Ray, prévue sur le modèle de celle du centre-ville, donnera un nouveau poumon au quartier », ajoute Benoît Coubetergues. « La disparition du stade fut un arrachement pour les Niçois de coeur ! Mais le stationnement était rendu très difficile les jours de match. Ce grand ensemble immobilier semble prometteur », conclut Corine Oggero.


Posté le 30/03/2019 par Julie Bordenave

Autres articles Provence Alpes Côte d'Azur

Voir plus d'articles Provence Alpes Côte d'Azur