Nantes : Cap sur l'arrière-pays de Pénestin !

Fabienne Papillon Gérante de l’agence Atlantic Littoral

Il y a une forte demande sur l’ancien à rénover à moins de 100 000 €, que peine à contenter l’offre. Car, sur le secteur, les produits de charme à la vente, type longère, sont pour la plupart déjà restaurés et affichent des prix bien supérieurs !

02 99 90 41 50
atlantic-littoral.com
39 ter, rue de l’Église,
56760 Pénestin

Si le littoral suscite toutes les convoitises, la campagne limitrophe s’avère pourtant le combo gagnant pour les primo-accédants : bord de mer accessible en quelques minutes, kaléidoscope de paysages et de verdure, commerces et commodités dynamiques et prix de l’immobilier inférieurs !

à l’embouchure de la Vilaine et de l’océan Atlantique, entre Guérande et La Baule, à proximité de Saint-Nazaire et de son bassin d’emploi, Pénestin est une station balnéaire pleine de charme. « Son marché immobilier est tourné vers la résidence secondaire, qui constitue 75 % des biens », affirme Fabienne Papillon, gérante de l’Agence Atlantic Littoral Pénestin. Conséquence, sur le littoral, les prix sont souvent trop élevés pour le budget des jeunes actifs et des primo-accédants en quête d’une résidence principale.



Arrière-pays

Résultat, les petits villages de l’arrière-pays sont dans le viseur de ces acquéreurs, d’autant qu’ils offrent un cadre de vie privilégié. à la frontière du Morbihan et de la Loire- Atlantique, Camoël, Férel ou Assérac s’inscrivent dans une campagne entre rivières, océan et marais du Parc naturel régional de Brière.



Atouts

Ces localités permettent de déconnecter de la vie trépidante des grandes villes grâce à la verdure et à la possibilité de rejoindre rapidement le bord de mer, sans pour autant se priver des commerces et des commodités. Preuve de l’attractivité de cette campagne bien située : à Férel, l’école s’est récemment agrandie !



Jeunes actifs

Le gros des acquéreurs est constitué de trentenaires qui privilégient la qualité de vie en famille. « Ils travaillent à Vannes, à Saint- Nazaire ou à Pontchâteau, qu’il est facile de rejoindre grâce aux dessertes routières », remarque Fabienne Papillon. Ils sont prêts à faire quelques kilomètres en contrepartie d’un quotidien plus agréable.



Biens à la vente

« Avec un budget d’environ 200 000 euros, ces acquéreurs recherchent une maison individuelle de 3 chambres et 110 m² sur un terrain de 800 m² », indique Fabienne Papillon. Les lotissements, à moins d’être aérés, sont moins prisés. Les terrains à bâtir, très demandés depuis une quinzaine d’année, s’échangent autour de 65 000 euros mais viennent à manquer. En contrepartie, l’offre de maisons récentes est importante et dynamise le marché.


Posté le 30/03/2019 par Lucie Tavernier

Autres articles Pays De La Loire

Voir plus d'articles Pays De La Loire