Angers : Le Sud Loire, un rêve de campagne !

Steven Leveau Responsable d’Immo Concept 49

Il y a également une demande pour les produits d’exception : de très belles villas d’architecte, petits manoirs ou grandes maisons de maître. Les prix varient en fonction du logement et de ses caractéristiques.

02 41 68 04 66
ic49.fr
7, rue Louis-Moron,
49320 Brissac-Quincé

DAvec ses paysages vallonnés, semés de forêts, de vignobles et de champs, la campagne du Sud Loire offre un cadre de vie paisible et au vert.

« Les acquéreurs viennent y chercher la tranquillité et une meilleure qualité de vie, sans pour autant se couper de tout », explique Steven Leveau, responsable de l’agence Immo Concept 49 de Brissac-Quincé. Avec un peu plus de 3 000 habitants, cette petite commune cumule en effet les atouts.



Communes vivantes

Accessible facilement en une quinzaine de minutes depuis Angers grâce aux infrastructures routières, Brissac-Quincé est en prime une commune vivante, dotée de nombreux commerces. Un esprit « ville à la campagne » qu’elle partage, entre autres, avec Juigné-sur-Loire. « Ces villages attirent de plus en plus de seniors, car ils ont développé une belle offre de services et de commodités », analyse le responsable d’Immo Concept 49. Cette catégorie d’acquéreurs n’est pas la seule à lorgner sur la belle campagne du Sud Loire.



Secteur prisé

Tous les profils d’acquéreurs rêvent de posséder un peu de verdure dans ce secteur géographique privilégié. « Nous avons de nombreuses demandes, tous budgets et biens confondus », affirme Steven Leveau. Résultat, le marché immobilier, malgré une offre variée, souffre de pénurie. Mieux vaut être réactif et patient !



Biens recherchés

L’ancien rénové et le contemporain sont les logements les plus prisés. Comptez entre 2 000 et 2 200 euros le m² pour une longère, une fermette ou une maison de maître remises au goût du jour. Même cas de figure pour les villas d’architecte : à Juigné-sur-Loire, l’une d’entre-elles, de 260 m², est à vendre pour 550 000 euros.



Petits pavillons

Les primo-accédants pourront se rabattre sur les logements pavi l lonnaires des années 1980, d’environ 90 m², que l’on peut dénicher à moins de 200 000 euros, ou opter pour une petite maison de bourg de moins de 100 m², rénovée, mais sans extérieur, à environ 130 000 euros. Avec un petit jardin ou plus de superficie, les prix flirtent vite avec la barre des 200 000 euros. À moins de s’éloigner des commodités…


Posté le 30/03/2019 par Lucie Tavernier

Autres articles Pays De La Loire

Voir plus d'articles Pays De La Loire