Ouest Toulousain : Ouest toulousain : l’esprit village a la cote

Arnaud Antraygues Directeur de Une Autre Agence à La Salvetat-Saint-Gilles

Nous proposons à nos clients d’investir localement pour défiscaliser. En maîtrisant le secteur et en choisissant soigneusement un bien dans le neuf, le propriétaire a l’assurance d’un investissement pérenne.

05 61 86 30 30
contact@uneautreagence.com
52, avenue du Château
31880 La Salvetat-Saint-Gilles

Au centre du poumon vert de l’Ouest toulousain, les communes de La Salvetat-Saint-Gilles et Pibrac tirent leur épingle du jeu grâce à leur habitat peu dense.

« 2018 a été une année très positive qui a vu augmenter notre chiffre d’affaires », assure Arnaud Antraygues, directeur de Une Autre Agence à La Salvetat-Saint-Gilles. Il faut dire que le marché immobilier de l’Ouest toulousain ne cesse de se développer. « L’agglomération toulousaine attire 19 000 nouveaux habitants chaque année, il faut bien les loger ! », explique le professionnel.



Création d’un pôle immobilier

C’est aussi pour centraliser cette forte demande que l’agence a décidé en 2018 de fusionner les deux antennes de Plaisance-du-Touch et Pibrac sur un seul et unique lieu. « C’est un véritable pôle immobilier qui réunit un courtier, un cabinet de notaires, un géomètre expert, un avocat et un diagnostiqueur. » Le choix de l’emplacement n’a pas été laissé au hasard. « La Salvetat-Saint- Gilles occupe une position stratégique, à l’épicentre de l’ouest toulousain sur lequel nous travaillons depuis 20 ans. » Le secteur d’activité de l’agence englobe aussi Plaisance-du-Touch, Fonsorbes, Colomiers et Tournefeuille.



La quête du « coté village »

Parmi les clients de l’agence, on trouve un nombre important de jeunes couples de cadres qui recherchent, en général, une maison individuelle. « Les acquéreurs ont tendance à se détourner des communes qui ont vu apparaître beaucoup d’habitat collectif, comme Tournefeuille ou Colomiers », détaille Arnaud Antraygues. « On vient ici chercher une maison. La préoccupation de notre client est d’acquérir un bien et d’éviter d’avoir un énorme complexe à côté au bout de quelques années. » Dans ce contexte, grâce à leur caractère préservé et à leur taille humaine, La Salvetat-Saint-Gilles et Pibrac tirent leur épingle du jeu.



Les atouts de La Salvetat-Saint- Gilles

À une dizaine de kilomètres du site d’Airbus, cette commune de 8 200 habitants a vu sa population s’accroître de 20 % par rapport à 2011. Et pour cause, « elle se trouve au centre du poumon vert de l’ouest toulousain, avec la forêt de Bouconne au nord, le zoo African Safari et le Golf de Téoula au sud, des espaces de verdure notables », qui selon le directeur de Une Autre Agence attirent les familles. De plus, elle possède un patrimoine unique dans le secteur : un château classé aux monuments historiques dont les travaux de rénovation vont bientôt démarrer. De quoi valoriser davantage le coeur du village.



Les prix se maintiennent haut

« Depuis quelques années, les prix de l’immobilier se maintiennent assez haut dans toutes les communes de l’Ouest toulousain », assure Arnaud Antraygues. À titre d’exemple, entre Plaisance-du-Touch et La Salvetat, une maison de 95 m² et 800 m² de terrain en parfait état s’est récemment vendue à 312 000 euros. « Les terrains à bâtir sont aussi des produits recherchés. Nous venons d’en vendre un de 556 m² à 150 000 euros. »



Pibrac : proximité et accessibilité

Plus au nord, la commune de Pibrac est également très recherchée. La gare est un avantage non négligeable pour cette ville de 8 300 habitants. Le trajet en train vers Toulouse-Matabiau, par exemple, prend moins de 30 mn. 15 mn en moyenne, c’est le temps de trajet en voiture pour rejoindre l’aéroport de Blagnac, autre argument intéressant pour les actifs travaillant dans le secteur phare de l’agglomération toulousaine.



PUne offre scolaire de qualité

Pibrac est notamment appréciée par les familles de l’agglomération pour la qualité des établissements scolaires. En effet, ce secteur accueille diverses infrastructures scolaires publiques et privées comme le collège du Bois de la Barthe, l’école de La Salle, le lycée Victor-Hugo ainsi que l’International School et le nouveau lycée Nelson-Mandela, inauguré à la rentrée 2017. À Pibrac, l’agence d’Arnaud Antraygues vient de vendre un terrain viabilisé de 1 515 m² au prix de 223 000 euros. Proche du centre, des commerces et du collège du Bois de la Barthe, une villa familiale avec 4 chambres et une dépendance dans un jardin de 778 m² vient de trouver acquéreur pour 349 000 euros.


Posté le 28/02/2019 par Paola Stecca

Autres articles Midi Pyrénées

Voir plus d'articles Midi Pyrénées