Nantes : Un marché nantais du haut de gamme toujours dynamique !

A savoir

Le marché du neuf n’est pas en reste ! Avec la réhabilitation du château d’Auvours en bureaux et logements de standing, sous le nom d’Hôtel Viarme, Qualytim s’adressait déjà en 2015 aux amateurs d’exception. Et en 2018, Barnes commercialisait un 250 m² sis dans le programme Cour Bastille de Nexity pour près de 2,3 millions d’euros !

Avec ses biens d’exception, le marché du haut de gamme nantais attire des acquéreurs avec un budget conséquent, amateurs de lieux de vie uniques.

Début 2018, l’acquisition par un industriel auprès d’un joueur de football international de la Maison de l’Avocat, un hôtel particulier de 750 m² sis au coeur de Nantes et datant du xixe siècle avait fait grand bruit.



Record

Il faut dire que le montant de la vente, plus de 5 millions d’euros, était un record pour le marché de l’ancien nantais. Un prix exceptionnel pour un logement exceptionnel ! Mais, au-delà de l’anecdote, cette transaction illustre l’appétence des acquéreurs pour les biens haut de gamme à Nantes.



Attractivité

Boosté par une clientèle locale, mais également par de nouveaux arrivants depuis plusieurs années, Parisiens en tête, le marché immobilier du haut de gamme nantais profite en effet de l’attractivité de la Cité des Ducs, facilement accessible depuis la Ville Lumière, proche du littoral, verte, historique et dynamique économiquement.



Profils d’acquéreurs

ur ce marché de niche, on croise des profils d’acquéreurs variés : bien évidemment des familles, types chefs d’entreprise ou professions libérales, venues profiter de la qualité de vie nantaise, mais aussi des professionnels à la recherche de bâtiments de charme ou prestigieux pour y établir leurs entreprises ou leurs sièges sociaux.



Biens variés

Dans le viseur de ces acquéreurs exigeants, des biens variés sur le marché de l’ancien : lofts, hôtels particuliers et belles bourgeoises de l’hyper-centre ou des quartiers prisés du centre-ville, mais aussi manoirs ou châteaux de caractère dans un écrin de verdure, à environ 15 mn de Nantes, et notamment dans le Val d’Erdre. Comptez un minimum de 650 000 euros mais il est fréquent que certains de ces logements franchissent la barre des 1, voire des 2 millions d’euros.



Critères

Mais, sur un marché classique de plus en plus tendu, le prix et l’emplacement ne sont plus les seuls critères pour définir un bien haut de gamme. Au premier rang des critères : l’aspect atypique et unique, le cachet, l’histoire, le luxe des prestations, les volumes, l’exposition... La rareté fait recette !


Posté le 28/02/2019 par Lucie Tavernier

Autres articles Pays De La Loire

Voir plus d'articles Pays De La Loire