Montpellier : L’Écusson, un engouement intact

Françoise Argence Directrice du cabinet Argence et Immobilier

Quelques hôtels particuliers ou résidences proposent des ascenseurs, et parfois des terrasses en dernier étage ! Nous disposons ainsi en portefeuille d’un splendide rooftop de 160 m², avec ascenseur privatif, vue sur l’Opéra et la Comédie, pour un budget de 897 000 €.

04 67 57 35 49
contact@argence-immobilier.com
4, rue Massilian,
34000 Montpellier

Jérémie Gouveia Directeur commercial d’Immobis Comédie

Nous incitons les propriétaires à améliorer le confort de leurs appartements afin de nourrir le vif intérêt suscité par l’Écusson. Montpellier est en pleine évolution, il faut que ce coeur historique reste moteur pour l’ensemble de la ville.

04 67 60 38 38
immobiscomedie@immobis.fr
7, passage Bruyas,
34000 Montpellier

Gérald Casanova Responsable de l’agence-galerie Casanova

Les beaux appartements avec du charme sont nombreux dans l’Écusson. Nous constatons l’arrivée d’un nouveau marché Airbnb sur de petites surfaces, mais la location classique et étudiante à l’échelle du centre-ville reste majoritaire.

04 67 66 00 66
gerald.casanova@agencegalerie.fr
2, rue de la Barralerie,
34000 Montpellier

Le coeur historique de Montpellier suscite toujours autant d’intérêt. La qualité architecturale de ses bâtiments réhabilités engendre une nouvelle demande.

Le quartier historique de Montpellier rencontre toujours un vif succès auprès des acquéreurs. « 2018 a constitué une très bonne année, en progression par rapport à 2017. 2019 se présente encore sous de meilleurs auspices. Les offres manquent pour satisfaire la demande, en croissance constante », estime Gérald Casanova, dont l’agence Galerie Casanova reçoit en moyenne 100 nouvelles demandes de recherche de produits chaque semaine.



Supplément d’âme

Le coeur de ville de l’Écusson séduit par ses multiples atouts. « Piéton et à taille humaine, le quartier concentre de nombreux commerces et activités, tout en ayant conservé son âme. C’est ce qui attire les habitants en centre-ville », analyse Jérémie Gouveia, directeur commercial de l’agence Immobis Comédie. Cette qualité de vie se double d’un attrait pour la qualité architecturale des nombreux bâtiments de caractère. « L’Écusson séduit les acquéreurs sensibles au charme de l’ancien et des vieilles pierres, qui recherchent le coup de coeur pour un bien atypique », complète Gérald Casanova.



Quartiers historiques

La clientèle pour ce centre historique reste très variée : étudiants en location, professions libérales et fonctionnaires, cadres et cadres supérieurs, et également quelques retraités, en quête de biens prestigieux. « Les quartiers les plus prisés sont le Haut de l’Écusson, la place de La Canourgue, la rue Foch, le quartier Sainte-Anne, le pour les vastes surfaces qui y sont disponibles : des appartements de 100 à 200 m², qui sont difficilement disponibles dans les immeubles neufs ou très récents. « Les jeunes actifs, urbains chics, sont désireux d’avoir un logement atypique. Il est plus compliqué de trouver un bien adapté aux personnes âgées car les immeubles ne disposent pas toujours d’ascenseurs », explique Jérémie Gouveia.



Biens d’exception

Les investisseurs misent sur les studios pour répondre à la forte demande étudiante. Les acquéreurs en quête de résidences principales optent, quant à eux, pour des appartements de 100 à 120 m². « Nous avons récemment vendu un appartement de 94 m² à 340 000 euros, dans un immeuble avec ascenseur. Il existe aussi des logements d’exception, audessus de 800 000 euros. Nous proposons actuellement à la vente un appartement de 164 m², disposant de 70 m² de terrasse et d’un ascenseur privatif, en dernier étage d’un immeuble Haussmannien idéalement placé. De tels produits sont rarissimes en centre-ville ! », constate Jérémie Gouveia.



Demande locative

La demande locative reste très forte. Elle concerne tant les produits destinés aux étudiants que ceux destinés aux résidences principales. La diversification des biens permet de satisfaire un large panel de demandes. « À proximité de la Chapelle-Neuve, un F2 de 41 m² s’est loué 647 euros. Grand rue Jean-Moulin, un beau F3 de 62 m² s’est loué 934 euros. Du côté de Notre-Damedes- Tables, rue de la Salle-l’Évêque, l’un des endroits les plus prestigieux de la ville, un très beau logement de 171 m² situé dans un immeuble de grand standing avec vue sur jardin, s’est loué à 1 800 euros », détaille Jérémie Gouveia.



Réhabilitation

Pou r répondre à l’engouement suscité par l’Écusson, de nombreuses réhabilitations ont lieu actuellement, émanant autant de particuliers que des pouvoirs publics. « C’est le cas par exemple d’Haussmann Group, qui rénove actuellement des immeubles en centreville. Ces rénovations sont destinées à réactualiser les immeubles afin d’y apporter le confort actuel que les clients recherchent, et qui n’existait pas forcément à l’époque de la construction des bâtiments. Cela permet de générer une nouvelle demande, sensible au charme de l’ancien », conclut Jérémie Gouveia.


Posté le 28/02/2019 par Julie Bordenave

Autres articles Languedoc Roussillon

Voir plus d'articles Languedoc Roussillon