Rouen : Le centre de Rouen : la sécurité pour les investisseurs locatifs

Nicolas Alliot Directeur du cabinet BIHL Immobilier et Syndic

Le profil type des acheteurs pour l’investissement locatif : un couple d’une quarantaine d’années, dont la résidence principale est en passe d’être remboursée, et qui veut placer son argent sans prendre de risque.

02 35 73 61 03
bihlimmobilier.fr
105, rue Lafayette,
76100 Rouen

Secteur très prisé des jeunes dans cette ville étudiante, le centre-ville permet d’acheter un petit appartement pour un budget modique, en ayant la certitude de ne pas manquer de locataires.

Des bars, des restaurants, des commerces de proximité, des petites rues pleines de charme et de belles façades médiévales… Le centre de Rouen, situé sur la rive droite, s’étale de la place du Vieux Marché à l’hôtel de ville, et affiche un marché immobilier dynamique. Le cabinet BIHL conclut beaucoup de ventes de studios, de T1 et de T2, très prisés des investisseurs locatifs.



Ville dynamique

« Ils représentent 70 % de notre clientèle », indique Nicolas Alliot, le directeur de ce syndic qui gère également des transactions. « Rouen est une ville étudiante, avec l’université de Mont-Saint-Aignan, celle de Pasteur (études de droit), mais aussi la fac de médecine. Elle attire donc beaucoup de jeunes, qui veulent louer un appartement au coeur de la ville, là où les choses bougent », observe-t-il.



Variété

Le centre-ville propose aux acquéreurs essentiellement des appartements : des biens anciens en pierre et colombage, des immeubles des années 1970, ou des constructions datant de seulement 10 ou 15 ans. Les prix dépendent beaucoup de la superficie et de l’emplacement. « Un studio bien placé, d’une surface de 20 m², se négocie en moyenne autour de 3 000 euros le m2. On atteint une fourchette de 2 200 à 2 500 euros pour des appartements plus grands », détaille Nicolas Alliot.



Coeur de cible

« Nous avons conclu la vente d’un studio de 21 m² rue Sainte- Croix-des-Pelletiers, au pied de la place du marché, à 60 000 euros, soit un peu plus de 2 850 euros du m² », raconte le professionnel. Situé dans un immeuble ancien, il se trouvait pile dans le coeur de cible du cabinet, qui est en recherche constante de nouvelles mises en vente.



Facilité

La rentabilité est moyenne, avec un taux avant impôts évoluant autour de 4 %. Pourtant, les investisseurs sont au rendez-vous. « Un studio dans le centre-ville pourra se louer et se vendre facilement, et prendra même de la valeur. C’est un placement sans aucun risque », explique Nicolas Alliot. L’offre locative est de plus en plus importante à Rouen, avec les constructions récentes, pourtant le secteur du centre-ville ne bouge pas et reste une valeur sûre pour ceux qui souhaitent se lancer.


Posté le 28/01/2019 par Claire Lemaître

Autres articles Haute Normandie

Voir plus d'articles Haute Normandie