Nantes : En quête d’une grande surface à Nantes !

François Beauné Associé de François et François

Pour concrétiser plus rapidement une acquisition, je conseille à mes clients de faire un compromis sur l’ascenseur : peu d’immeubles du centre en disposent. De manière générale, il faut être attentif aux réalités du marché immobilier nantais.

02 40 47 33 92
kleber@francoisetfrancois.com
10, rue Kléber,
44000 Nantes

Un an et demi ! C’est le temps d’attente des aspirants acquéreurs d’appartements les plus exigeants à Nantes, malgré une amélioration récente du marché. La solution ? Être réactif, faire des compromis et être à l’écoute des agents immobiliers !

« Le marché est toujours aussi tendu, même si on sent une amélioration par rapport à début 2018. Nous rentrons un peu plus de biens et enregistrons une très légère baisse de la demande », décrit François Beauné, associé de l’agence immobilière François et François.



Forte demande

Il faut dire que même si le gros de la vague des parisiens, attirés par l’attractivité et la qualité de vie offerte par Nantes, est passée, les acquéreurs continuent de se bousculer sur le marché des appartements. « Nous recevons beaucoup d’anciens nantais qui souhaitent revenir s’y installer », note ainsi François Beauné.



Familles

La clientèle de l’agence François et François, située au coeur de Nantes, à deux pas de l’emblématique place Graslin, est constituée en majorité de familles et de seniors, effet papy-boom oblige, à la recherche d’une résidence principale. « Ces profils d’acquéreurs visent les appartements du centre-ville, à proximité des commerces et des commodités », remarque le professionnel.



Quartiers prisés

Le Triangle d’Or, entre la place Graslin, la place de la Monnaie, la place Aristide-Briand et ses abords, fait partie des secteurs les plus recherchés par les acquéreurs d’appartements. Seniors et familles de 2 ou 3 enfants y scrutent la moindre grande surface en vente. Si les familles plébiscitent les biens dont la surface est comprise entre 100 et 150 m², les seniors misent plutôt sur des appartements de 90 m², sans pour autant rogner sur leurs critères, calme en tête.



Cahier des charges

« Les acquéreurs sont de plus en plus exigeants parce que les prix sont à la hausse », remarque François Beauné. Les biens zéro défaut, comme ce 155 m² avec cachet, garage et cave, situé dans une petite copropriété à Dobrée, récemment vendu 650 000 euros, partent en un clin d’oeil. Mais le moindre petit défaut peut faire chuter une estimation... Vendeurs comme acquéreurs, mieux vaut s’en remettre à la connaissance du marché des agents immobiliers !


Posté le 28/01/2019 par Lucie Tavernier

Autres articles Pays De La Loire

Voir plus d'articles Pays De La Loire