Oise et aisne : Les acheteurs gardent la main dans la région de Beauvais

Anita Blondel Gérante de JJP immobilie

Nous venons de vendre à Grandvilliers, pour 170 000 €, un pavillon de 4 chambres datant de moins de 10 ans, avec 100 m² habitables et un terrain de 800 m².

03 44 46 35 35
jjp-immo.com
25 bis, place barbier,
60210 Grandvilliers

Luc Degallaix Directeur de Stéphane Plaza Immobilier Beauvais

Les investisseurs deviennent plus frileux avec l’impact des dernières mesures fiscales. À Beauvais, ils recherchent en majorité des 2 ou 3 pièces pour un budget de l’ordre de 100 000 €.

03 44 07 29 09
stephaneplazaimmobilier-beauvais.com
45, rue de la Madeleine,
60000 Beauvais

Françoise Miralle Gérante de l’agence Britulienne

On parle beaucoup de la hausse des prix de l’immobilier au niveau national. Mais dans la région située autour de Beauvais, les prix ont plutôt tendance à se stabiliser, ce qui génère des opportunités intéressantes pour les acquéreurs.

03 44 15 21 14
agencebritulienne.fr
5, place de Verdun,
0120 Breteuil

Alors que les prix de l’immobilier sur Beauvais se sont nettement contractés sur la période 2013-2015, le marché local permet de réaliser de bonnes affaires et les acquéreurs continuent d’en profiter.

La ville de Beauvais offre de nombreux atouts avec une gare SNCF, un cadre de vie agréable, de nombreux commerces de proximité, des loisirs culturels, un patri-moine historique... La situation écono-mique est favorisée par une bonne des-serte routière et la présence de l’aéroport de Beauvais-Tillé qui dessert près de 40 destinations.



Pas de remontée des prix

L’agglomé-ration a pourtant été touchée de plein fouet par la baisse des prix de l’immobilier avec un repli estimé autour de 20-25% sur les années 2013-2015. Malgré un cer-tain retour des acheteurs, la remontée du prix des logements n’est pas encore de mise dans le secteur. « Il existe de nombreux biens à vendre dans la région, ce qui contribue à peser sur les prix de vente », indique Anita Blondel, gérante de l’agence JJP Immobilier à Grandvilliers.



Les attraits du centre-ville

La clientèle est locale dans la mesure où la desserte ferroviaire de la région parisienne n’est pas le point fort de la vile. Le trajet en train entre Paris et Beauvais dure en effet 1h30. Cette situation explique une bonne partie de l’écart important qui existe entre les tarifs immobiliers affichés dans la pré-fecture de l’Oise et ceux des villes du sud du département comme Chantilly.



Du simple au double

Dans le détail, les appartements situés à Beauvais se négocient à des prix bien différents selon les quartiers où ils se trouvent. Selon Luc Degallaix, de l’agence Stéphane Plazza Immobilier à Beauvais : « Au centre-ville, le m2 vaut autour de 2000 euros mais il se situe davantage sur les 1500 euros en périphérie. Dans les quartiers plus diffi-ciles, on trouve même des appartements valant 1000 euros le m2 ».



Primo-accédants

Les jeunes ménages au budget serré apprécient la proximité des commodités offerte par un apparte-ment en ville. Ils cherchent en général un T2 ou un T3 dans une résidence de bon standing. L’agence Stéphane Plazza propose en ce moment un appartement de 2 pièces sur 45 m2 dans le centre-ville de Beauvais pour la somme de 80000 euros.



Des investisseurs moins nombreux

Les appartements bien placés intéressent aussi une clientèle de retraités qui choi-sissent de se séparer de leur maison à la campagne pour se rapprocher des infrastructures médicales et des transports en commun. En revanche, les agents immo-biliers indiquent que les investisseurs se font moins nombreux dans la région avec la modification de certaines règles fiscales, dont la hausse de la CSG.



Le choix de la maison

Pour sa part, la clientèle familiale privilégie une maison qui lui offre de l’espace, de la tranquillité, un jardin. « Nous rencontrons des candidats à l’acquisition d’une maison individuelle avec un budget souvent compris entre 150000 et 160000 euros. Dans un secteur rural comme celui de Breteuil, situé au nord de Beauvais, on peut trouver pour ce prix une maison avec 3 chambres et un terrain de 500 à 600 m2 », explique Françoise Miralles, gérante de l’Agence Britulienne.« La présence d’une belle salle de bains ou d’une cuisine bien agencée est appré-ciée par les acheteurs », ajoute Françoise Miralles. Chez JJP Immobilier, qui intervient dans le secteur de Grandvilliers, on précise qu’un pavillon sans travaux de 80 à 90 m2 habitables coûte environ 150000 euros dans la région.



Allonnes

Les maisons situées dans la proximité immédiate de Beauvais valent lo-giquement davantage que celles distantes de 30 ou 40 km du centre-ville. À Allonnes, une commune qui jouxte Beauvais, une mai-son vient de se vendre 210000 euros. Elle comporte 110 m2 habitables avec 6 pièces et un beau terrain de 2000 m2.



Biens à rénover

Certains biens en mauvais état nécessitent des travaux plus ou moins importants. Une clientèle souvent jeune est prête à s’engager dans un projet de la sorte pour bénéficier de prix très abor-dables. Cette catégorie recouvre des pro-duits parfois atypiques comme cette petite maison de 36 m² habitables, avec combles aménageables, comprenant un terrain de 3000 m² qui s’est vendue 40000 euros.


Posté le 14/12/2017 par Christophe Voisin

Autres articles Picardie

Voir plus d'articles Picardie