De belles économies en perspective en changeant d’assurance emprunteur

Près de 10 000 euros d’économie

Les taux d’assurance pratiqués par les banques vont actuellement de 0,30 à 0,42 % pour un emprunteur de moins de 40 ans en bonne santé. Concurrence oblige, ces taux ont eu tendance à diminuer légèrement mais restent loin des meilleurs taux que proposent les assureurs spécialisés à 0,12 %. En passant par sa banque, un couple de 38 ans en bonne santé, qui emprunte 200 000 € sur 20 ans supportera un coût de 14 000 € pour une assurance à 0,35 % (avec une quotité de 50 % pour les deux personnes). Ce couple peut obtenir une assurance déléguée à 0,12 % qui ne lui coûtera que 4 800 €, soit une économie de 9 200 € ou de 38 € par mois.

12%

En 2016, seulement 12%12% des contrats d’assurance emprunteur ont été souscrits auprès d’assureurs alternatifs à la banque (source FFSA).

À partir du 1er janvier 2018, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt à chaque date anniversaire du contrat...

Lorsque vous souscrivez un emprunt immobilier, deux possibilités s’offrent à vous en matière d’assurance. La première, fortement encouragée par la banque prê-teuse, est de souscrire une assurance groupe. La deuxième est de demander une délégation d’assurance (sous réserve de justifier des garanties équivalentes), ce qui permet de bénéficier de tarifs large-ment inférieurs en passant par l’assureur de son choix.



Du simple au triple

Le montant de l’assurance-emprunteur peut en effet varier du simple au triple pour le même profil, selon qu’il s’agit d’une assurance groupe proposée par la banque ou d’une assurance individuelle prise auprès d’un assureur spécialisé. Il est actuellement possible de changer d’assurance dans les 12 premiers mois suivant la souscription de son emprunt (loi Hamon).



Un marché toujours dominé par les banques

Or, peu d’emprunteurs activent cette opportunité, par méconnaissance du dispositif, peur de la complexité adminis-trative ou à cause de la réticence de cer-tains établissements bancaires qui mettent la pression pour conserver ce produit à forte marge. Dans la pratique, nombreux sont les emprunteurs à opter pour l’assu-rance de la banque par gain de temps lors de la signature. C’est d’ailleurs un argu-ment facilement mis en avant par les banques : « vous aurez ensuite le temps de changer d’assurance... ». Toutefois beau-coup laissent les choses en l’état.



Résiliation annuelle en 2018

Cette année, un éveil progressif des emprunteurs est quand même observé grâce à la loi Hamon. Mais 2018 pourrait marquer un tournant puisque dès le 1er janvier, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt, à la date anniversaire du contrat. Il faudra s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance en envoyant un courrier de résiliation à sa banque, accompagné du nouveau contrat d’assurance.


Posté le 22/11/2017 par Olivier Cheilan

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux