Rouen : Une offre abondante de petits prix

Les maisons à moins de 150 000 euros sont très nombreuses dans l’agglomération rouennaise, et permettent à ceux qui sont prêts à réaliser des travaux d’espérer de belles plus-values.

à Rouen et alentour, les biens à petits prix ne manquent pas ! Romain Vannoote en dénombre actuellement plus de 170, dont 70 maisons, chez Bias Immobilier, la société qu’il dirige. Il s’agit de produits affichant un tarif sous les 150000 euros. « C’est notre moyenne dans la grande agglomération rouennaise», observe-t-il.



à l’ouest

«On est dans une région accessible avec un tissu immobilier assez ancien et des petites surfaces. Il y a donc un bon nombre de petites maisons de ville qui correspondent à cette fourchette», poursuit-il. Ces petits prix se concentrent principale-ment à l’ouest de Rouen, à Maromme, Notre-Dame-de-Bondeville mais aussi sur les communes au sud, telles que Le Petit-Quevilly, Saint-étienne-du-Rouvray ou Elbeuf un peu plus loin.



Plus-value

Elbeuf justement, Bias Immobilier propose une maison ancienne de 85 m² à 66000 euros, avec cave et garage. «Il y a des travaux», admet Romain Vannoote, «mais c’est une affaire si on la rénove bien, avec un vrai potentiel de plus-value».



Décoration

Pour obtenir une maison à moins de 150000 euros, il n’y aura pas forcément de gros chantier pour les acquéreurs, mais au moins de la décoration ou des travaux d’amélioration énergétique. «Changement de fenêtres, nouvelle chaudière, isolation renforcée... Cela permet de baisser sa facture de chauffage notamment, d’obtenir plus de confort et la certitude de mieux revendre son bien», assure Romain Vannoote, qui précise que de nombreuses aides financières existent.



Poser ses valises

Certaines zones autour de Rouen proposent des appartements aux environs de 1000 euros le m2. Ainsi, à Maromme, Bias Immobilier propose actuellement un apparte-ment de 72 m² pour 86000 euros, avec un beau séjour exposé plein sud, une cuisine aménagée et deux chambres. Pas de travaux au programme pour les futurs propriétaires, qui pourront y poser leurs valises tout de suite.



Qualité

Qui sont les acquéreurs ? Des primo-accédants mais aussi des familles qui réalisent un second achat, dans des zones plus populaires mais qui restent bien desservies par les trans-ports, avec des commerces et des écoles. Des zones un peu moins recherchées, mais qui permettent là encore d’acheter un bien de qualité à prix bas, et pourquoi pas plus tard d’effectuer une belle plus-value.


Posté le 07/11/2017 par Claire Lemaître

Autres articles Haute Normandie

Voir plus d'articles Haute Normandie