La maison en bois : une solution pleine d’avenir

maison en bois
L’essor des maisons à ossature bois (MOB) 
 
Bien loin du célèbre conte « Les trois petits cochons » où la maison de bois ne résiste pas au souffle du loup, la maison en bois version 2013 est en train d’attirer de plus en plus de Français. A la fois économiques, résistantes et écologiques, les maisons en bois connaissent un essor sans précédent, sur un marché de la construction pourtant fragilisé par la crise.
 
En France, sur un marché de la construction en berne, la maison en bois semble tirer son épingle du jeu. D’après une étude Xerfi de 2011, « les mises en chantier de ces maisons ont bondi de 400 % entre 2001 et 2011 pour représenter 10 % des logements individuels construits ». Les experts prédisaient également que « le marché des maisons en bois s’annonce prometteur » : deux ans plus tard, alors que le secteur de la construction est en net recul (avec une diminution des mises en chantier et une baisse inquiétante des permis de construire), 11 % des maisons neuves en France sont en bois. 
 

Les avantages de la maison en bois

 
Pourquoi un tel engouement pour ces maisons à ossature bois (MOB) ? Tout d’abord en raison de leur prix. L’évolution des techniques de construction et la multiplication des pièces fabriquées en usine permettent de diminuer la durée du chantier et de limiter la main d’œuvre. Par ailleurs, le prix d’une maison en bois dépend essentiellement des matériaux choisis : les prix vont de 500 €/m2 pour une maison en kit, à plus de 1300 €/m2 pour une maison haut-de-gamme réalisée avec des bois plus rares. Le choix d’une maison en bois permet donc de s’adapter parfaitement au budget des ménages.
 
Autre avantage considérable : les maisons en bois sont beaucoup plus respectueuses de l’environnement. La réalisation des pièces de bois nécessite moins d’énergie grise que la fabrication du béton, de l’acier ou de l’aluminium utilisés dans les maisons traditionnelles. Le bois constitue également un excellent isolant thermique, qui évite les déperditions de chaleur et réduit la facture de chauffage.
 
Enfin, une ossature en bois offre une plus grande liberté architecturale que ne permet pas une ossature en béton.
 

Un avenir prometteur

 
Pour le cabinet d’études Xerfi, en 2015, 15 % des maisons individuelles en chantier seront en bois.
 
Trois facteurs principaux laissent penser que les maisons en bois ont un bel avenir devant elles : 
 
  • La loi Grenelle et la réglementation thermique RT 2012, qui imposent de choisir des matériaux isolants pour la construction de tous les bâtiments. 
  • Une meilleure connaissance des maisons en bois : si les Français ont longtemps cru que les maisons en bois étaient moins solides que les maisons traditionnelles, ces idées reçues commencent à disparaître. Les médias ont participé à faire connaître les avantages de ces maisons en bois (meilleure résistance au feu, excellente isolation…). La mise en place de la garantie décennale a fini de rassurer les acheteurs.
  • Un marché qui se structure : avec l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché de la maison en bois, la concurrence a eu un impact direct sur les prix et les offres commerciales.
 
Même si le marché des maisons en bois doit encore relever quelques défis (notamment une meilleure organisation de la filière bois, qui peine encore à répondre à toutes les demandes), la MOB est en passe de connaître une croissance sans précédent. La maison en bois constitue une solution particulièrement intéressante, aussi bien sur le plan économique qu’environnemental. Une limite toutefois : dans la plupart des grandes agglomérations, la construction d’une maison en bois reste incompatible avec les règles d’urbanisme. 
Posté le 05/11/2013 par Logic-immo.com
Energie Architecture

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux