Vente d’un bien immobilier : nos astuces et conseils

Il existe différentes manières d’effectuer la vente de son bien immobilier. Notaire, agent immobilier, particulier à particulier…La vente de particulier à particulier reste aujourd’hui la solution la plus répandue.

En effet, les agents immobiliers engendrent aujourd’hui des frais auxquels certains ménages ne sont plus en mesure de faire face. Cependant, les garanties seront là alors qu’une vente directe n’offrira aucune garantie mis à part le compromis de vente.

Vente immobilière : fixer son prix? 

Faire appel à un notaire est obligatoire dans le processus de vente d’une maison. Il sera le garant du bon déroulement de la transaction.

A quel prix vendre mon bien ? Voilà la toute première question que se posera un particulier.  Il faudra tout d’abord calculer le prix de revient. On prendra alors le prix d’achat auquel on ajoutera les frais d’éventuels travaux et les frais de notaire.

Ainsi, on obtient le prix de revient d’un logement sans frais de crédit. Souvent, le marché dans lequel se trouve le vendeur permet de réaliser une plus-value intéressante à l’heure de la vente. Pour ne pas se trouver, le vendeur pourra faire une étude du secteur en pesant les avantages et inconvénients de son bien, en se renseignant sur les offres similaires. Ainsi, le particulier obtiendra un juste prix pour la vente de son bien immobilier.

La petite astuce : si vous souhaitez faire estimer votre bien par un agent immobilier, sachez que celui-ci connaitra généralement assez bien les prix pratiqués sur le secteur mais ne s’opposera que rarement aux prix décidé par le vendeur.

L’indemnité d’immobilisation

Contrairement aux notaires, les agents immobiliers doivent avoir une garantie financière qui permettra d’assurer les fonds déposés à l’agence.

Prenons l’exemple d’un acquéreur versant un acompte de 10 % pour réserver un bien lors de la signature d’un compromis de vente. Si quelque chose arrive quant au remboursement des fonds, la caisse de garantie permettra de prendre en charge cette perte.

Dans le cadre de la vente d’un bien immobilier de particulier à particulier, le chèque de réservation sera toujours libellé à l’ordre du notaire qui mettra la somme en lieu sûr  afin que personne ne puisse y toucher avant la signature finale du bien.

Vente immobilier : l’étape de la visite

Il est toujours intéressant que le vendeur soit présent lors d’une visite. En effet, les intermédiaires ne connaissent pas toujours certains détails liées au logement, les charges, l’environnement, la proximité des commerçants.  L’acquéreur appréciera le fait de pouvoir poser des questions liées à l’environnement du bien immobilier. Cependant, il est également important d’être aidé par un professionnel qui saura adopter une stratégie efficace quant à la visite du bien (groupement des visites, ordre des pièces à visiter pour déclencher le coup de cœur).

La petite astuce : afin de mettre toutes ses chances de son côté, le vendeur pourra constituer un dossier informatif à destination de chacun des visiteurs. Celui-ci pourra contenir le nom du propriétaire, un plan du logement, quelques photos, les factures des travaux…Se mettre à la place de l’acquéreur est la meilleure chose à faire afin de mettre toutes les chances de son côté.

Vente immobilier : le compromis de vente

Le compromis de vente est le contrat de réservation qui tiendra lieu d’accord entre les deux parties. En attendant la vente définitive, le notaire fera les vérifications administratives nécessaires.

La signature du compromis de vente pourra se faire sous seing privé : on se servira alors de modèles pré remplis de manière à ne rien oublier. Le compromis de vente pourra également être signé chez le notaire. Le notaire ne prendra alors pas d’honoraires supplémentaires.

Publié par  - 27/04/2009