Oise : Oise : les avantages d’acheter une maison à rénover

Jérôme Thioux Responsable d’agence habitat immobilier

On réalise souvent une belle opération financière en remettant à neuf un bien nécessitant une rénovation. à l’issue des travaux, une maison achetée 130 000 à 150 000 euros peut alors valoir 220 000 à 230 000 euros.

03 44 60 55 44
habitat-immobilier.fr
2, place de l’église,
60330 le Plessis-Belleville

Christophe Delsart Responsable de l’agence côté Particuliers à ham

On peut trouver autour d’Ham des maisons à rénover au prix de 40 000 à 50 000 euros, comptant 3 chambres, un garage et un terrain. En faisant appel à un professionnel pour l’électricité et la plomberie, la somme globale est accessible pour un jeune ménage.

03 22 78 37 11
ham.coteparticuliers.com
33, rue du général-foy
80400 Ham

Guillaume Damiette Gérant de Damiette Immobilier

Nous avons dans notre catalogue une maison à rénover sur Pierrefonds avec un grenier aménageable. Comprenant 100 m2habitables et un terrain de 1 800 m2, cette demeure est proposée au prix de 113 000 euros.

03 44 40 62 52
damiette-immobilier.com
52, rue Saint-Pierre,,
60410 Verberie

Les biens immobiliers à rénover offrent de nombreux avantages, dont celui d’ac-quérir une surface importante pour un prix abordable. Mais il faut être bien conscient de l’implication personnelle nécessaire, car mener à bien des travaux de rénovation ne s’improvise pas.

Rebutés par les prix élevés de l’immo-bilier en région parisienne, de nombreux ménages choisissent d’orienter leur re-cherche vers le sud de la Picardie. Ils découvrent alors une région préservée avec un cadre de vie agréable, des vil-lages authentiques, un riche patrimoine historique, une nature omniprésente, de nombreux commerçants, une bonne des-serte routière, des gares qui desservent rapidement la capitale...



La rénovation a la cote

Mais plutôt que d’acquérir un pavillon neuf ou une maison récente, certains candidats optent pour l’acquisition d’un bien ancien à rénover. Cette typologie de clients peine à trouver son bonheur car les produits concernés sont peu nombreux. « Il existe une forte demande pour les maisons anciennes à rénover et les biens disponibles propo-sés au bon prix se vendent rapidement », ajoute Jérôme Thioux, responsable de l’agence Habitat Immobilier au Plessis-Belleville.



Défiscalisation

Deux grandes catégories d’acquéreurs se détachent pour ceux qui s’intéressent à la rénovation. Christophe Delsart, à la tête de l’agence Côté Particu-liers à Ham, indique : « nous rencontrons des investisseurs qui cherchent à bénéfi-cier des solutions de défiscalisation pour les logements à rénover. Ces dispositifs s’avèrent en effet plus intéressant que dans le cadre d’une acquisition dans le neuf ». Ces investisseurs recherchent souvent des maisons pourvues d’un grand terrain afin de le diviser et de créer plusieurs lots.



Trentenaires à l’affût

De jeunes couples constituent l’autre partie de la clientèle concernée. D’après Guillaume Damiette, de l’agence Damiette Immobilier à Verbe-rie, « il s’agit généralement de primo-ac-cédants âgés d’une trentaine d’années qui sont sensibles au fait que, pour le même prix, un bien à rénover offre une surface plus élevée qu’une maison en bon état ». à rénover ou à rafraîchir ? L’ampleur des travaux permet de définir si le logement est à rénover ou à rafraîchir. Dans une maison à rénover, l’aménagement intérieur est souvent à revoir entièrement et il convient alors de refaire l’électricité, l’isolation, la plomberie, le chauffage... En revanche, dans un bien à rafraîchir les travaux sont moins importants. Ils portent généralement sur la salle de bains, la cuisine ou la décoration.



Les gros travaux rebutent

à noter qu’une maison où le gros œuvre est en mauvais état avec une toiture inadaptée intéresse peu de monde. Le budget nécessaire est en effet conséquent avec des travaux qui risquent de durer longtemps... Parmi les acquéreurs d’un bien à rénover, les agents immobiliers interrogés rencontrent souvent des personnes averties qui vont consacrer une partie de leur temps libre à réaliser eux-mêmes les travaux nécessaires.



L’enveloppe budgétaire

M. Delsart de Côté Particuliers précise : « il est compliqué de trouver les bons artisans pour réaliser les travaux souhaités. Ils sont souvent très demandés... Pour un coût moindre, les primo-accédants préfèrent fréquemment se mettre à l’ouvrage en famille ».à noter toutefois que les banques financent plus dif-ficilement cette solution car elles préfèrent que le projet soit chiffré de manière précise dès le début. Quant au budget nécessaire, M. Thioux d’Habitat Immobilier indique : « En fonction de l’envergure du projet, on table sur une somme moyenne de 50000 à 60000 euros pour les travaux nécessaires à la remise en état d’une maison à rénover ».



Le choix du bon sens

« Avec un budget global de 200000 euros, plutôt que d’ac-quérir une construction neuve classique, de nombreux-primo accédants préfèrent acheter une maison à rénover valant de 130000 à 150000 euros », estime Arnaud Yon, directeur de l’agence Winley Immobi-lier à Sainte-Geneviève. Cette solution offre de nombreux avantages : « on peut alors bénéficier d’une maison plus spacieuse avec un grand terrain tout en profitant d’un environnement qualitatif », positive Arnaud Yon. Sans oublier le côté modulable de ce genre de projet. M. Damiette de l’agence du même nom explique « En mettant au goût du jour une maison ancienne, les nouveaux propriétaires disposent d’une cadre de vie correspondant à leurs envies ».


Posté le 07/09/2018 par Christophe Voisin

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France