Yvelines : Une météo au beau fixe sur les taux d’emprunt

Boostée par des taux très bas, l’année 2017 a battu tous les records en termes de transactions. 2018 affiche un marché diversifié et dynamique caractérisé par une forte capacité d’emprunt.

Les professionnels du crédit immobilier semblent unanimes : 2017 a été une année record. D’autant plus que la légère augmentation des prix au m² constatée dans les derniers mois n’a pas été un frein à l’achat. « Il ne s’est jamais vendu autant de logements. Et cela, malgré un léger attentisme en fin d’année, dû aux nouvelles mesures gouvernementales sur le logement », confirme Julien Champion, directeur d’agence et mandataire agréé au Crédit Foncier de Rambouillet.



216 000 euros d’emprunt en moyenne

L’emprunteur, selon le portrait-robot national dévoilé par meilleurtaux.com pour l’année 2017, a en moyenne 37 ans et dispose de 5 134 euros de revenus mensuels au sein de son foyer. Il a emprunté un peu plus de 216 000 euros avec un apport de 14 000 euros, soit une transaction moyenne d’environ 230 000 euros. « Par rapport à 2017, le montant moyen des crédits immobiliers a subi une légère augmentation », ajoute Denis Gremaud, directeur de l’agence meilleurtaux.com aux Clayes-sous-Bois, qui a accompagné 400 dossiers de prêt en 2017.



Les taux en 2018

Si la hausse des taux d’intérêt a été minime en 2017, la période actuelle reste marquée par un niveau très bas, avec un taux moyen avoisinant 1,50 % toutes durées confondues. « Pour nous comparer à nos voisins européens, nous affichons les taux d’intérêt les plus bas et nos emprunts sont distribués à taux fixes à 98 % », explique Julien Champion du Crédit Foncier, banque spécialisée dans le financement immobilier. « Pour un prêt sur 25 ans, on est globalement sur un taux qui peut aller de 1,60 % à 2,20 %. Pour 15 ans, cela va de 1,30 % à 1,50 % et pour 20 ans de 1,40 % à 1,80 %. La fourchette est large et varie selon le niveau de revenus de l’emprunteur », ajoute Denis Gremaud.



Une hausse en vue ?

« En début d’année, les banques semblaient amorcer une petite hausse, mais le marché reste finalement stable », poursuit Denis Gremaud. Selon le professionnel, le marché du crédit est encore très fluide, d’autant plus qu’il y a beaucoup de transactions dans le neuf comme dans l’ancien et de nombreux programmes immobiliers neufs. Même son de cloche du côté du Crédit Foncier : « D’ici la fin 2018, nous prévoyons une légère augmentation pour arriver à un taux d’intérêt moyen de 1,65 %, ce qui reste un niveau très attractif comparativement à 2011 où nous étions aux alentours des 4 % ! », rassure Julien Champion.



Acheter sans apport

Impossible il y a encore quelques années, acheter sans un apport personnel devient aujourd’hui réalisable, voire conseillé. « Il y a plus de 10 ans, le taux du crédit dépendait de l’apport personnel. Aujourd’hui la donne a changé, c’est le revenu qui compte. Plus faible est ce dernier et plus le taux sera élevé », explique Denis Gremaud (meilleurtaux. com). Avec les taux actuels, pour une mensualité de 1 000 euros, il est possible d’emprunter 250 000 euros sur 25 ans, contre 175 000 euros il y a 10 ans : la capacité d’emprunt n’a presque jamais été aussi élevée.



Choisir l’assurance emprunteur

Depuis le 1er janvier 2018, les emprunteurs ont le droit de changer d’assurance annuellement. Cette possibilité a-t-elle changé les comportements ? « Cela a engendré une politique de défense des banques qui vont faire systématiquement une contreproposition », explique Denis Gremaud. « Le client est bien informé et les banques proposent désormais un panel de garanties plus large, des assurances complètes avec un tarif optimisé en fonction l’âge de l’emprunteur et de sa durée d’emprunt », ajoute Julien Champion.



Prêt relais et prêt viager hypothécaire

Dans un secteur comme celui des Yvelines, marqué par un marché fluide, le prêt-relais (ou achat-revente) est intéressant : « Il permet d’acheter avant d’avoir revendu votre logement actuel avec une formule peu coûteuse et confortable », explique Julien Champion. « Cela se déclenche sur très peu de temps, car les biens se vendent vite », confirme Denis Gremaud. Si en revanche, vous êtes senior (+ de 60 ans), pensez à un produit sur mesure, comme le prêt viager hypothécaire proposé par le Crédit Foncier, qui permet de mieux profiter de votre retraite en récupérant les liquidités de votre immobilier, tout en restant pleinement propriétaire.


Posté le 15/05/2018 par Paola Stecca

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France