Les acquéreurs de moins de 35 ans ont le moral !

Génération optimiste

Perçus comme ayant des caractéristiques sociologiques et comportementales propres, les millennials représentent désormais 40 % des futurs acheteurs immobiliers en France. L’étude de l’Observatoire du moral immobilier réalisée par Logic-Immo.com révèle que cette génération exprime un optimisme plus marqué que les autres générations d’acquéreurs immobiliers. 88 % des porteurs d’un projet d’achat de moins de 35 ans pensent que c’est le moment d’acheter alors qu’ils ne sont que 67 % pour les autres générations.

Les derniers résultats de l’Observatoire du moral immobilier, publié par le portail d’annonces immobilières Logic-immo.com, montrent que les acquéreurs gardent le moral, en particulier les moins de 35 ans, qui appartiennent à la génération millennials.

Alors que les professionnels de l’immobilier s’attendent plutôt à un atterrissage du marché ancien cette année, après le record de transactions de l’année 2017, l’Observatoire du moral immobilier réalisé par Logic-immo.com au mois de mar s témoigne d’un niveau record d’intentions d’achat, avec 3,5 millions de candidats, soit 500 000 de plus qu’il y a un an. Le nombre de vendeurs reste, quant à lui, stable à 2 millions d’intentionnistes.



Perception des prix

Si ces chiffres mettent en évidence un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande, une majorité de personnes, sur un échantillon de plus de 1 200 futurs acquéreurs interrogés, s’attend à une stabilisation des prix, tandis qu’un bon tiers seulement envisage le spectre d’une remontée des prix. Par ailleurs, ce déséquilibre n’affecte pas l’optimisme des acquéreurs immobiliers puisque 75 % estiment que c’est encore le moment d’acheter, alors qu’ils étaient 79 % un an plus tôt à le penser.



Génération millennials

Une part croissante des acquéreurs immobiliers exprime d’ailleurs un ressenti enthousiaste face à l’évolution des perspectives économiques futures. « En regardant dans le détail, il s’avère que l’optimisme est surtout porté par les acquéreurs de moins de 35 ans, ceux que l’on appelle la génération millennials », constate Stéphanie Pécault, responsable des études chez Logic-immo.com.



Plutôt neuf

Un quart de ces jeunes candidats à l’acquisition cherche un bien dans le neuf ; la proportion est plus faible (17 %) au sein des autres générations d’acquéreurs. Ainsi, le segment des millennials constitue une cible privilégiée pour les promoteurs immobiliers. L’ancien représente tout de même la moitié de leurs projets immobiliers et 23 % sont indécis entre un logement neuf ou ancien.


Posté le 15/05/2018 par Olivier Cheilan

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux