Oise : Crépy-en-Valois :un marché prisé par les primo-accédants

Située à 60 km au nord-est de Paris, la ville de Crépy-en-Valois offre de nombreux atouts à ses 15 000 habitants. Elle allie dynamisme économique et un cadre de vie agréable... sans oublier une grande facilité d’accès vers la capitale

Crépy-en-Valois offre un patrimoine histo-rique de qualité avec de nombreux bâti-ments classés en centre-ville. Située aux portes de l’Île-de-France, la capitale de l’archerie présente un cadre de vie agréable avec la proximité de plusieurs forêts et de la vallée de l’Automne. Paris est accessible en train à environ 35 min. Grâce à la RN2, on peut se rendre en voiture sur le pôle Roissy-Charles-de-Gaulle en 30 min.



Nombreuses commodités

Cette situa-tion privilégiée est complétée par un tissu commercial attrayant, des écoles, deux collèges, un lycée d’enseignement général, un lycée professionnel... sans oublier une médiathèque, un cinéma ou un centre culturel. Isabelle Méret, de l’agence ORPI Crépy, complète : « Entre modernité et tradition, la ville de Crépy-en-Valois est dynamique en regroupant de nombreux commerces de proximité sans oublier tout un panel d’activités sportives et culturelles ».



Qualité de vie et petits prix

La cité gran-dit à un rythme mesuré dans la mesure où elle accueille environ 100 logements neufs par an à travers des programmes de constructions pavillonnaires ou de petits immeubles. Si la clientèle qui cherche à se loger à Crépy-en-Valois apprécie l’aména-gement urbain, le calme et la proximité de la campagne, elle est également séduite par la sagesse des prix de l‘immobilier.



Comparaison flatteuse

Pénalisés par l’inflation des tarifs des logements en région parisienne, des ménages issus de Seine-Saint-Denis ou du Val-d’Oise cherchent à habiter sur Crépy-en-Valois car, pour un budget équivalent, ils auront accès à davantage d’espace. Sans oublier que la période est intéressante pour fina-liser un projet d’acquisition alors que la faiblesse des taux améliore le pouvoir d’achat des acquéreurs.



Budget en hausse

Avec quelques éco-nomies ou une aide familiale, l’apport de ces jeunes couples tend à augmenter, ce qui facilite les négociations menées avec l’organisme financier en vue d’obtenir un prêt. Selon Frédéric Georges, de Stéphane Plaza Crépy, « les acheteurs immobilier sur la ville de Crépy travaillent très souvent en région parisienne ou à Roissy-CDG ». Et d’ajouter, « à ce titre, l’aménagement de la RN2 est une bonne nouvelle car cela permet de raccourcir les temps de trajet. »



Des biens très accessibles

Après avoir subi une certaine érosion, les prix im-mobiliers pratiqués sur Crépy-en-Valois sont aujourd’hui stabilisés. « À Crépy et selon les secteurs, un studio vaut moins de 100000 euros tandis qu’un 2 pièces coûte autour de 100000 à 120000 euros. Pour celui qui souhaite acquérir un F3, il faut compter sur un budget de 140000 à 160000 euros », indique Isabelle Méret.



Appétence pour la maison

À noter que les investisseurs sont peu nombreux malgré la rentabilité intéressante procurée par la location d’un appartement situé à Crépy... Comme c’est le cas dans de nombreuses petites villes de la région, la demande des ménages se porte majoritairement vers la maison individuelle. « Nous rencontrons souvent des familles à la recherche d’un pavillon de 3 chambres, avec environ 90 m2habitables, et autour de 500 m² de jardin. À Crépy et dans ses environs immédiats, ce type de bien se négocie en général 210000 euros », souligne Frédéric Georges.



Raréfaction de l’offre

« Un pavillon clas-sique en bon état avec un jardin de taille raisonnable constitue un bien recherché dans la région. Les acheteurs ont besoin de se projeter facilement, ce qui freine les ventes des produits qui ont besoin de travaux », observe Mathieu Guillen. Alors que l’année 2017 a été un bon millésime pour le marché immobilier local avec une hausse sensible du nombre de transactions, l’offre tend à se contracter. Les acquéreurs potentiels ont donc tout intérêt à ne pas trop tarder à concrétiser leur projet sur Crépy car ils risquent d’avoir de la peine à trouver le logement idéal...


Posté le 21/03/2018 par Christophe Voisin

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France