Yvelines : Dans les Yvelines, il fait bon vivre à la campagne

Nathalie Chauvin Gérante de l’agence Clairefontaine immobilier

À Clairefontaine, les acquéreurs recherchent des maisons qui ont une âme, situées au calme mais non isolées. Les prix sont très variables et dépendent des prestations et de l’emplacement.

06 32 59 86 06
nchauvin@clairefontaineimmobilier.fr
42, rue Rochefort,
78120 clairefontaine-en-Yvelines

Yves Courtellemont PDG et consultant immobilierde Dovialys - L’Immobilière du Château

Notre clientèle cible principalement des biens de charme, proches de la gare et en cœur de ville, qui conjuguent le confort citadin et la tranquillité d’un cadre naturel privilégié du parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse.

01 34 57 20 31
nchauvin@clairefontaineimmobilier.fr
14, rue Raymond-Poincaré
78120 Rambouillet

A l’ouest du département des Yvelines, les secteurs de Rambouillet et de Clairefontaine séduisent une clientèle exigeante qui souhaite conjuguer nature, facilités de transport et commodités.

Contrairement à une idée reçue, vivre à la campagne n’est pas un choix par défaut dans les Yvelines. Dans le département, certains secteurs périphériques connaissent même un marché immobilier très dynamique. C’est le cas de Rambouillet et de Clairefontaine, des localités qui jouissent d’une qualité de vie appréciable, d’un environnement boisé et de tous les services nécessaires pour un quotidien confortable.



Vie de village

« À Clairefontaine, l’esprit de village et la convi-vialité sont au rendez-vous », indique Nathalie Chauvin, gérante de l’agence Clairefontaine Immobilier. Et de surenchérir : « la commune bénéficie d’une crèche, d’une école maternelle et primaire, de deux restaurants, d’un cœur de village en rénova-tion... Il y a une vraie volonté d’assurer les services essentiels aux Clarifontains. »



Biens de charme

Dans cette localité comme à Rambouillet, qui n’est distant que de 8 km de Clairefontaine, les acquéreurs apprécient deux qualités : le calme et le charme. Si la sérénité va de soi dans de nombreux recoins isolés, le cachet est inhérent au secteur, avec la présence en nombre de belles meulières, de longères, de maisons forestières ou d’architecte... Yves Cour-tellemont, président directeur général de Dovialys et consultant immobilier, se souvient ainsi de la vente récente d’une maison de style Le Corbusier de 320 m², avec faïences oranges, sur 2 ha de terrain, à 3 km de Rambouillet, pour 690000 euros. « Après travaux, la valeur d’un tel bien dépasse le million d’euros. »



Attractivité rambolitaine

Même si la nature est appréciée par la clientèle de Parisiens et de Versaillais qui s’installent à Rambouillet, le gros de la demande reste malgré tout concentré sur le centre-ville, où le marché est tendu : « pour des maisons ou des appartements de standing en cœur de ville, une dizaine d’acheteurs potentiels se manifeste à chaque fois », indique ce professionnel. Les raisons de cet engouement tiennent à l’attractivité propre à Rambouillet : « la gare permet de gagner Paris-Montparnasse en moins de 35 mn. La ville bénéficie d’infrastructures scolaires attractives et abondantes, aussi bien publiques que privées, de la maternelle jusqu’à l’IUT ».



Clientèle variée

Quels sont les acquéreurs qui se positionnent sur ces communes et alentour ? Difficile de faire une typologie exacte, tant les situations sont diverses, mais quelques schémas reviennent de manière récurrente : « notre clientèle est composée pour les deux tiers de citadins qui viennent se mettre au vert car ils ont la possibilité de travailler chez eux », indique Nathalie Chauvin. Le bien typique recher-ché à Clairefontaine ? « Des meulières et des longères avec du caractère pour en faire une maison de week-end ou une habitation principale », précise cette professionnelle.



Paradis du cheval

Parmi les biens recher-chés à la campagne, Yves Courtellemont et Nathalie Chauvin citent les propriétés équestres. « La région attire les amoureux de chevaux et de la nature mais aussi des cyclistes, des randonneurs », indique le premier. « Les hectares de pré sont convoi-tés », confirme la seconde.



Refuge de stars

On signalera d’ailleurs que le secteur est un lieu prisé des vedettes du showbiz ou des industriels fortunés. De Guillaume Canet à feu Jean Rochefort, en passant par Vincent Bolloré, Arnauld Lagardère ou Bernard Arnault, ils sont nom-breux à avoir posé leurs valises en terres rambolitaines.



Proximité des transports

i pour ces stars, Rambouillet est synonyme d’évasion, les acquéreurs moins renommés sont quant à eux friands de maisons bien situées. Cela passe souvent par un accès rapide aux réseaux de transport. « S’éloigner à un quart d’heure de la gare de Rambouillet, de l’A10 ou de l’A11, est un maximum pour les acquéreurs qui viennent nous voir, sachant que la N10 traverse aussi Rambouillet », indique Yves Courtellemont. « Certains clients ne jurent que par le centre-ville de Rambouillet. Ils sont prêts à attendre plusieurs années pour trouver une maison qui répond à leurs attentes ».



Peu de primo-accédants

Une constante revient à Rambouillet ou Clairefontaine : l’attrait pour les maisons anciennes de caractère, voire les grandes propriétés. Quant aux terrains constructibles, dévo-lus généralement aux primo-accédants, ils trouvent ici peu de places, contraire-ment à des villes proches comme Ablis par exemple.


Posté le 07/11/2017 par Aymeric Val

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France