Taxe d’habitation : qui sera exonéré en 2020 ?

Ferez-vous partie des Français à voir leur taxe d’habitation baisser l’an prochain avant d’en être totalement exonérés en 2020 ? Le gouvernement a promis que cette mesure bénéficiera à environ 80 % des foyers qui payent aujourd’hui la taxe d’habitation, en fonction des revenus déclarés.

Ferez-vous partie des Français à voir leur taxe d’habitation baisser l’an prochain avant d’en être totalement exonérés en 2020 ? Le gouvernement a promis que cette mesure bénéficiera à environ 80 % des foyers qui payent aujourd’hui la taxe d’habitation, en fonction des revenus déclarés.



4000 euros par mois pour un couple

Dans le détail, le plafond d’exonération sera de 27000 euros de RFR pour un célibataire, puis de 8000 euros pour les deux demi-parts suivantes, et ensuite 6000 euros par demi-part supplémentaire. à l’origine, ce plafond devait correspondre à 20000 euros de RFR par part fiscale. Pour un couple, le seuil évo-lue aussi à la hausse avec désormais 43000 euros de revenu fiscal de référence, soit des revenus d’environ 47780 euros (environ 4000 euros par mois pour le couple).



Les familles seront moins avantagées

Pour un couple avec un enfant (2,5 parts), le revenu fiscal de référence maximum sera donc de 49000 euros pour ne plus payer de taxe d’habitation, soit 54444 euros de reve-nus annuels (environ 4540 euros par mois). Pour un couple avec deux enfants, la limite sera de 55000 euros de RFR ou 61111 euros de revenus annuels (environ 5100 euros par mois). Pour ces deux exemples, les nouveaux seuils annoncés sont cette fois inférieurs à ce qui avait été prévu.



Exonération en trois paliers

Concrètement, les foyers concernés par l’exonération de la taxe d’habi-tation bénéficieront l’année prochaine d’une baisse d’environ un tiers du montant à payer. Cet allègement sera donc visible en novembre 2018, période à laquelle la taxe d’habitation est prélevée par le fisc. L’exonération sera totale en 2020 après une nouvelle déduction d’un tiers en 2019.


Posté le 07/11/2017 par Olivier Cheilan

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux