Val-d’Oise : Viarmes : une forte demande

1360€

C’est la mensualité permettant d’emprunter 300000euros sur 25ans à un taux de 2%, assurance comprise

Viarmes bénéficie d’un marché favorable et porteur, caractérisé par une demande forte et une offre moindre sur les produits les plus recherchés par des accédants à la propriété qui, souvent, n’hésitent pas à contracter un emprunt sur du long terme.

« Viarmes attire des accédants à la propriété qui recherchent la tranquillité et les commodités. C’est un secteur où le parc des maisons individuelles est important. Nous avons donc affaire essentiellement à une clientèle familiale, de cadres moyens, aux situations stables et étudiées en amont », explique Myriam Robin, responsable d’Avis Immobilier. « La plus forte demande concerne les maisons de ville ou les pavillons, les transactions les plus importantes se situant entre 200000 et 300000 euros. Au-delà, l’offre est très importante mais la demande ne suit pas, faute de budgets suffisants », remarque Sophie Savoglou, responsable de Viarmes Immobilier.



Déséquilibre entre offre et demande

« Pour un produit proposé dans cette fourchette, nous avons 10 acquéreurs potentiels, ajoute Sophie Savoglou. Ces acheteurs sont – pour la plupart – des couples avec enfants qui rachètent plus grand ou des retraités qui souhaitent des plus petits volumes. » Les primo-accé-dants, quant à eux, se sont raréfiés. « Ils étaient plus nombreux sur le marché au moment de la baisse des taux », selon Myriam Robin et « encore plus il y a quelques années, bien avant que les taux baissent, d’après Sophie Savoglou. C’est une clientèle que l’on retrouve davantage sur les appartements mais, malgré des taux encore intéressants et des tarifs de location élevés, qui reste moindre. »



Préserver ses capacités budgétaires

Le plus souvent, les acquéreurs empruntent sur une durée de 20 ans, voire 25 ans. « Les primo-accédants investissent en général entre 120000 et 200000 euros, affirme Myriam Robin. L’apport peut être bien plus important, notamment de la part des retraités qui, pour certains, paient comptant. » Par contre, il est fréquent de réaliser des transactions avec des acheteurs qui empruntent au maximum de leur capacité, même s’ils possèdent un budget de départ important. « Les gens recherchent la qualité de vie avant tout, souligne Sophie Savoglou. Ils vont donc préférer alléger leurs mensualités et augmenter leurs capacités budgétaires. »


Posté le 07/11/2017 par Corinne Chesne

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France