Les initiatives de prêts régionaux à taux zéro se multiplient

Quelle économie?

Bénéficier de 30 000 € à 0 % pour 250 000 € empruntés à 1,85 % sur 20 ans permet une économie non négligeable de près de 6 000 €, soit une baisse du coût total du crédit de 12 %. Cela correspond aussi à une réduction de taux de 0,2 %. Enfin, cela peut aussi permettre de gonfler sa capacité de financement, une aubaine dans la conjoncture actuelle de hausse des prix de l’immobilier en région parisienne.

Ces financements complémentaires à taux zéro, pour l’immobilier neuf ou ancien, sont généralement réservés aux primo-accédants et peuvent compléter le PTZ national.
 

 

À côté du PTZ, le prêt à taux zéro réglementé accordé par l’État sous conditions de ressources dans le neuf (et l’ancien avec travaux), certaines banques régionales proposent leurs propres offres de financements complémentaires à taux zéro. Il s’agit alors de prêts bonifiés sans conditions de ressources, souvent réservés aux primo-accé-dants. L’objectif pour ces banques régionales est de se démarquer de la concurrence et de capter des jeunes clients.



Quel montant ?

Le montant de ces prêts atteint généralement entre 10000 et 30000 euros sur des durées de 15 à 20 ans. Ils peuvent venir compléter le PTZ national lorsque l’emprunteur y a droit ou à l’inverse venir le remplacer.



Du nouveau en Île-de-France

Le Crédit Agricole d’Île-de-France a par exemple lancé son prêt à taux zéro correspondant à 10% maximum du total emprunté dans la limite de 30000 euros. La seule condition pour en bénéficier est d’être primo-accé-dant. Avec aucun frais de dossier, cette offre est valable jusqu’au 30 décembre 2017 pour l’acquisition d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux et sans critère de localisation ou de revenus.



Bretagne, Côte d’Azur...

D’autres caisses régionales du Crédit Agricole proposent également un prêt à taux zéro : limité à 10000 euros dans le Finistère ou à 15000 euros sur la Côte d’Azur. En Bretagne, le Crédit Mutuel y va aussi de son offre à 0% sur 10000 euros. Sur le littoral, les agences du Crédit Maritime (groupe BPCE) complètent également l’enveloppe des emprunteurs avec 10000 euros à 0% sur 240 mois. La Caisse d’Epargne Côte d’Azur propose même jusqu’à 30000 euros à taux 0 pour un financement supérieur à 200000 euros.



Tours et son agglomération

Autre opportunité locale : pour Tours et son agglomé-ration (métropole Val de Loire), plusieurs banques locales offrent un prêt complé-mentaire au PTZ nommé Prêt Imm0%, à 0% sur 15 ans pour un montant maximum de 40000 euros (le montant variant selon le nombre de personnes au foyer). Mais seules les personnes pouvant prétendre à un PTZ national ou effectuant des travaux d’isolation leur faisant gagner une classe énergétique peuvent en bénéficier.



Passer par un courtier

Pour un particulier, il est difficile d’être au courant de tous ces prêts bonifiés régionaux proposés par certaines banques. D’où l’utilité de passer par un courtier pour ne pas les rater. Cela facilite aussi la comparaison avec des offres concurrentes à taux différent sur le prêt principal.


Posté le 04/10/2017 par Olivier Cheilan

Autres articles nationaux

Voir plus d'articles nationaux