Golfe du Lion : Domaines viticoleset propriétés de caractère: des biens en vogue

Hugo Dreuille Associé chez via sud

Les personnes désirant acquérir des maisons de caractère s’orientent en général vers des biens qui ont une véritable histoire, une âme.

04 67 49 92 49
agence@viasud.fr
rue boieldieu,
34500 Béziers

Catherine Jousselin Gérante de terres d’oc

Les acquéreurs sont très demandeurs de parcelles d’anciens domaines viticoles, entre 300 et 400 m2, pouvant être vendus jusqu’à 900 000 € aux alentours de Perpignan.

04 68 38 70 84
catherine.jousselin@sothebysrealty.com
9, avenue victor-Hugo,
66600 Rivesaltes

De Béziers à Perpignan, le golfe du Lion regorge de produits avec du cachet. La clientèle sur ce segment est d’ailleurs abondante.

[

Reconstruite entre 1880 et 1920, la ville de Béziers et ses alentours comptent aujourd’hui de nombreux domaines viticoles anciens et des maisons de caractère. Une réalité vérifiable également dans une grande partie de l’Hérault, connue pour sa forte production de vin chaque année. « Ce sont généralement des maisons en pierre, avec des hauts plafonds, des cheminées en marbre, et destinées à une clientèle plutôt aisée », affirme Hugo Dreuille, associé chez Via Sud à Béziers. Les acquéreurs potentiels de ces maisons bourgeoises sont à la recherche d’un bien ayant une certaine valeur, aussi bien pécuniaire qu’esthétique. On retrouve des produits de ce type de 250 à 400 m2 à un prix d’acquisition variant entre 400000 et 600000 euros.



Domaines et maisons d’architecte

[

Afin de faciliter la vente des domaines viticoles, les parcelles sont souvent morcelées. « D’un côté, on retrouve une propriété principale et à côté, d’anciennes dépendances transformées et rénovées de manière contemporaine », souligne Catherine Jousselin, gérante de l’agence Terres d’Oc à Rivesaltes.Selon l’agent immobilier, il existe aujourd’hui un deuxième type de biens de caractère dans la région qui se répand de plus en plus : « on a des maisons d’architecte, très légères, très chics, qui n’existaient pas il y a 10 ans ». On en retrouve à des prix élevés, en bord de mer notamment.



Clientèle abondante

[

Bien évidemment, la clientèle à la recherche de ce genre de biens est variée et surtout abondante. « Nombreuses sont les personnes souhaitant ce type de biens et pas autre chose », confirme Hugo Dreuille. Pour autant, il reconnaît que leur vente est souvent un peu lente car les propriétés sont “surcotées”, nécessitant parfois des travaux.Cette clientèle se compose, pour Terres d’Oc, à 30% de locaux et à 70% d’extra locaux. « On retrouve également de plus en plus de célébrités à la recherche d’une région un peu sauvage, une sorte de paradis caché », explique Catherine Jousselin. Les futurs retraités en font aussi dans un premier temps leur maison secondaire avant de s’y installer quelques années après.


Posté le 05/09/2017 par Ludovic Gautret

Autres articles Languedoc Roussillon

Voir plus d'articles Languedoc Roussillon