Aix les Bains : Aix-les-Bains, la Riviera des Alpes

Isabelle Spagnolo Directrice commerciale de Edifim

es petites communes de Brison-Saint-Innocent ou Tresserve sont recherchées par une clientèle haut de gamme appréciant que la dimension village y soit préservée.

04 50 33 56 63
edifim.fr
6, avenue du Pont-Neuf,
74960 Annecy

Guillaume Nieloud Gérant d’Alp-Immo-Confiance Century 21 Aix-Les-Bains

Chambéry, Aix-les-Bains et Le-Bourget-du-Lac forment un petit triangle intéressant car très actif économiquement. C’est une chance : dans les 5 ou 6 ans, Aix-les-Bains va prendre davantage de valeur.

04 79 61 60 10
century21-alp-aix-les-bains.com/agence/aic.aix@century21.fr
1, avenue Charles-de-Gaulle,
73100 Aix-les-Bains

Laure Goyon Didier Responsable d’Accessible Immobilier Aix-les-Bains

Aix permet de faire des balades près du lac ou en montagne, est dotée d’un théâtre, de thés-dansants. C’est une ville active, un petit Saint-Tropez, qui offre un cadre idyllique pour la retraite.

04 79 35 12 38
accessible-immobilier.com
6, rue du Casino,
73100 Aix-les-Bains

Idéalement située sur la rive est du Lac du Bourget, la belle ville d’Aix-les-Bains s’est bâtie une nouvelle identité, et séduit un public d’investisseurs de plus en plus large.


Chambéry semble entretenir avec sa voisine Aix-les-Bains une respectueuse distance. Pourtant, les deux cités savoyardes ne sont séparées que par une dérisoire dizaine de kilomètres... Tirant profit de son glorieux passé de capitale historique, la première s’est métamorphosée en préfecture – avec ce que cela comporte comme consé-quences (et rigueur) administratives. Quant à la seconde, elle a profité de sa position avantageuse en bordure du Lac du Bourget. Ville d’eau, de plaisance et de tourisme, Aix bénéficie par contraste d’une image rajeunie (voir le succès du festival Musilac), d’attractive, tranquille et haut de gamme.



Au début... les thermes

Premiers à avoir succombé aux charmes d’Aix-les-Bains, les curistes des thermes. Ils recherchent volontiers un pied-à-terre dans le centre pour leurs visites régulières, quelques mois par an. Sur les petites surfaces (de 40 m2 à 55 m2), ils sont “concurrencés” par les séniors en quête d’un appartement après la vente de leur maison et par les investisseurs motivés par la défiscalisation Pinel. Le traditionnel T3 reste convoité par tous les profils, en particulier les primo-accédants. Quant aux surfaces plus grandes, c’est davantage le volume que le nombre de chambres que l’on vient chercher. « Les grandes surfaces sont prisées sur les programmes neufs en règle géné-rale, essentiellement en attique », analyse Isabelle Spagnolo, directrice commerciale du promoteur Edifim.



D’Annecy vers Aix

Avec des secteurs oscillant entre 2800 et 3800 euros le m2pour un appartement ne nécessitant pas de rafraîchissement, et des prix atteignant sans peine les 5000 euros le m2 lorsque l’on réunit les critères les plus appréciés (hyper-centre, vue lac, ascenseur, terrasse, cave, balcon, proximité des commerces, des écoles, des transports en commun...), Aix-les-Bains présente de solides arguments. Mais ce n’est pas pour autant un “marché de report”: beaucoup d’Anné-ciens font le choix d’y migrer pour la qualité de vie autant que les prix. « Nos clients sont enchantés de découvrir une belle activité dans les rues piétonnes,où l’on boit des cafés en terrasse et l’on sort le samedi soir », note Guillaume Nieloud, gérant Alp-Immo-Confiance Century 21 Aix-les-Bains. « Annecy étant presque saturé, ils n’hésitent pas à acheter sur des axes à proximité de l’autoroute, comme Grésy-sur-Aix. »



Une demande intense

Cet engouement a conduit une foule de promoteurs régionaux ou nationaux à s’intéresser à Aix et à ses abords ces dernières années, comblant un déficit en programmes neufs. « Sur le marché de l’ancien, les offres se sont taries », constate Isabelle Spagnolo. « La demande ne pouvant pas toujours être satisfaite, les clients se reportent sur le neuf. Mais tout le monde n’a pas une facilité de se projeter sur un plan, ni l’envie ou la patience d’attendre 20 mois. »



Rareté cultivée

Chaque médaille ayant son revers, l’appétit des acquéreurs est aussi tempéré par la raréfaction des ré-serves foncières et surtout des contraintes au niveau de l’occupation des sols. « Le plafonnement du CES (Coefficient d’emprise au sol) est de 0,10 en zones pavillonnaires d’Aix-les-Bains », explique Laure Goyon Didier, responsable de l’agence Accessible Immobilier Aix-les-Bains. « En conséquence, si vous achetez un terrain de 1000 m2, la surface d’emprise au sol, garage compris, ne peut excéder 100 m2, ce qui complique les projets au vu des souhaits des clients. » Paradoxe d’un secteur qui doit gérer son expansion et la freiner dans le même temps, afin de maintenir intacts et pérennes tous ses atouts.



Hors la ville

On ne serait pas complet sans évoquer certaines communes limitrophes, qui tirent leur épingle de ce jeu. En offrant des vues imprenables sur le lac, la colline de Tresserve est très prisée : « un micro-marché au-delà des prix », assure Guillaume Nieloud. Plus au nord, Brison-Saint-Innocent revendique aussi quelques belles demeures, que l’on trouve également à l’est sur les territoires de Mouxy et Drumettaz. « Des petites maisons et des programmes neufs s’y sont construits, avec succès », rappelle Laure Goyon Didier. Les amoureux d’Aix finissent toujours par habiter leur rêve...


Posté le 05/09/2017 par Vincent Raymond

Autres articles Rhône Alpes

Voir plus d'articles Rhône Alpes