Yvelines : Marché locatif : les studios très demandés dans les Yvelines

Responsable gestion locative d'Avis Immobilier

Avec un préavis de congé ramené à un mois en zone tendue par la loi Alur, le marché de la location est plus souple. Il en résulte une offre de produits plus diversifiée et un marché plus attractif.

01 30 05 14 99
avis-immobilier-gestion-ivs@orange.fr
17, rue Jean-Gabin,
78390 Bois-d’Arcy

Valérie Allemand Négociatrice en locations chez Deguelt Immobilier

Nous n’avons que 20 offres de locations cette année au lieu de 30 habituellement à la même période : il semble que les locataires aient moins eu envie de donner leur congé.

01 30 24 13 12
41, avenue du Général-Leclerc
78220 Viroflay

Riche de grandes écoles et d’universités réputées, le département attire de nombreux étudiants, qu’il faut loger. Le marché locatif s’en porte plutôt bien, avec une forte demande de studios, en particulier dans la période estivale, préparatifs de rentrée obligent…

Avec 75 % d’espaces naturels, le département des Yvelines compte parmi les plus verdoyants de la Région Île-de-France et offre à ce titre un cadre de vie attractif pour les familles. L’activité touristique générée par le château de Versailles joue un rôle économique important. De même que la ville de Poissy, située à proximité de la forêt de Saint-Germain-en-Laye et des bords de Seine, qui compte pas moins de 150 entreprises et constitue ainsi un bassin d’emploi pour les actifs. Destiné à faire partie du Grand Paris, le département des Yvelines présente l’avantage d’être proche de la capitale tout en offrant des prix immobiliers plus abordables.



Dynamisme universitaire

Le département des Yvelines peut s’enorgueillir d’un autre atout non négligeable : son offre universitaire. Créée dans les années 1990, l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) compte en effet pour beaucoup dans la vitalité du secteur : considérée comme le pôle d’enseignement supérieur, de recherche et technologie le plus important de son territoire, l’université accueille 20 000 étudiants répartis sur 5 campus. Certains logent en ville, ce qui entraîne une forte demande de studios en prévision de la rentrée, comme le confirment deux agents immobiliers du secteur.



Des étudiants en quête de studios

Le marché de la location se porte bien dans les Yvelines, aux dires d’Aurélie Ballot, responsable gestion locative chez Avis Immobilier à Bois-d’Arcy, Saint-Cyr-L’école, Montigny-le-Bretonneux et Issy-les-Moulineaux. « On a une forte demande de studios ainsi que d’appartements de 2 ou 3 pièces », note-t-elle. La demande de T4 et de maisons paraît en revanche un peu moindre sur le secteur. Et d’expliquer que cette tendance est saisonnière : « De mars à septembre, on se situe traditionnellement dans une période charnière de l’année, plus propice aux mutations et aux déménagements. » Les familles, s’efforcent de planifier leur changement de lieu de résidence de manière à être fin prêtes pour la rentrée scolaire, et cela requiert un minimum d’anticipation.



Des loyers stables

Les loyers sont stables, voire ont tendance à baisser. C’est le constat de Sophie Do Carmo, responsable de la transaction locative chez Avis Immobilier. Un phénomène qu’elle explique par la forte proportion de produits neufs dans les communes où elle travaille, Saint-Cyr, Boisd’Arcy, Montigny et Voisins-le-Bretonneux, lorsque les logements sont loués dans le cadre de dispositifs fiscaux tels que la loi Pinel. Leurs loyers sont en effet encadrés et plafonnés, ce qui a des répercussions à la baisse sur l’ensemble du marché. En revanche, l’élargissement par la loi Alur des cas de préavis réduits à un mois a pour effet de rendre le marché plus flexible, avec un choix de produits en conséquence plus riche. Globalement, les offres et les demandes de location sont à l’équilibre.



Des loyers plus variables pour les maisons

Un studio situé en ville se loue aux alentours de 550-650 euros charges comprises. Un 2 pièces entre 750 et 850 euros. Pour ce qui concerne les maisons, c’est plus variable : la fourchette peut aller de 1 100 à 2 200 euros, en fonction du nombre de chambres, des prestations, de la mitoyenneté… Profitant de ce marché locatif attractif, Aurélie Ballot a pris depuis cette année la responsabilité du service de gestion-location d’Avis Immobilier, qui se propose de prendre en charge l’ensemble des relations propriétaire-locataire-syndic.



Moins de congés délivrés cette année

Dans le secteur de Viroflay, Valérie Allemand, négociatrice en locations chez Deguelt Immobilier, a récemment loué, en coeur de ville, une maison de charme avec jardin et de belles prestations, 6 pièces d’une surface de 125 m2, pour un loyer de 2 313 euros. À Chaville, elle loue un studio de 19 m2 à 545 euros, un autre de 26 m2 à 728 euros. Dans son secteur, la négociatrice constate que moins de locataires ont donné congé : les gens semblent moins bouger cette année. Il en résulte que le marché est plutôt calme et stable.


Posté le 28/08/2017 par Elisabeth Torres

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France