Lubéron : De la disparité en Pays de Sorgues

Ludovic Germain Gérant de Germain Immobilier

À L’Isle-sur-la-Sorgue, la demande est importante sur les produits à 300 000 euros, donc ils deviennent rares. Nous avons peu de demande sur les budgets allant jusqu’à 600 000 euros. La clientèle revient avec parcimonie, au-delà de 550 000 euros.

04 90 05 04 87
immobiliergermain@wanadoo.fr
19, avenue de Provence
84440 Robion

Grégory Morand Responsable de l’agence GN Habitat Cavaillon

La différence entre Cavaillon et les communes alentour ne se situe pas tant dans le budget global que dans les prestations fournies. Pour le prix d’une maison de lotissement à L’Islesur- la-Sorgue, on peut avoir une maison plus grande en termes de surface à Cavaillon.

04 90 78 91 92
contact@gnhabitat.com
9, cours Bournissac
84300 Cavaillon

Au coeur du Lubéron, Cavaillon l’urbaine, et le verdoyant pays de Sorgues, plus touristique, proposent des prestations différentes avec de réels écarts de prix.

De Châteauneuf-de-Gadagne à Fontainede- Vaucluse, le pays de Sorgues englobe cinq communes. La plus réputée, L’Islesur- la-Sorgue, capitale de la brocante, attise les convoitises autour de ses jolis canaux et de ses ruelles anciennes. « La ville draine une population de retraités et pré-retraités, car l’immobilier y est assez cher. Les communes voisines, comme Le Thor, sont à peine moins chères, car elles bénéficient du report d’un marché saturé », analyse Ludovic Germain, gérant de Germain Immobilier.



Résidences secondaires

Quelques programmes neufs sortent de terre à L’Islesur- la-Sorgue. Dans le centre-ville, ils séduisent une clientèle souhaitant se rapprocher des commodités après avoir vendu une propriété en périphérie. Sur les extérieurs, des acquéreurs investissent en loi Pinel. Mais l’essentiel des transactions concerne des maisons, notamment dans les quartiers prisés de Saint-Antoine ou du Partage-des-Eaux. Selon Ludovic Germain, « une clientèle internationale, belge et suisse, investit également pour de la résidence secondaire. Par la suite, ils font de la location saisonnière. »



Marché locatif

Les habitants n’ayant pas les moyens d’investir se tournent vers la location. « La demande est forte sur tous types de produits. Le centre-ville est moins demandé, car la clientèle préfère opter pour les programmes neufs un peu excentrés, qui bénéficient d’un extérieur ou d’un parking. Une forte demande existe aussi sur les villas de 2 à 3 chambres, pour des loyers entre 600 et 900 euros », détaille Ludovic Germain.



Disparités de biens à Cavaillon

Cavaillon, moins chère, bien desservie et réhabilitée ces dernières années, draine une population très large. « La proximité de l’autoroute permet par exemple aux cadres de travailler régulièrement sur Avignon, voire jusqu’à Aix, Marseille ou Marignane », étaie Grégory Morand, de GN Habitat Cavaillon. Le prix au m², raisonnable, permet aux primo-accédants de concrétiser leur projet. « Des biens en lotissements sont accessibles dès 200 000 ou 250 000 euros », précise Grégory Morand. Sur les hauteurs de la ville, de grandes demeures avec belle vue, dans les quartiers résidentiels de Colline-Saint-Jacques, grimpent quant à eux de 400 000 à 650 000 euros.


Posté le 05/09/2017 par Julie Bordenave

Autres articles Provence Alpes Côte d'Azur

Voir plus d'articles Provence Alpes Côte d'Azur