Cadre de vie : S’offrir un bien dans les quartiers touristiques

10 %

C’est la hausse des prix observée par le réseau d’immobilier de prestige Daniel Féau dans le quartier du Marais depuis le début de l’année.

A retenir

Le prix au m2 d’un appartement avec une belle vue sur le jardin du Luxembourg, un produit très rare, est de 20 000 euros.

Le Paris qui plaît aux touristes est aussi souvent recherché par les Parisiens pour se loger dans un cadre original, agréable et vivant. Mais ce n’est pas une surprise, habiter près des grands monuments parisiens coûte cher.

Il suffit d’observer les prix dans les agences immobilières pour comprendre que la présence immédiate d’un des sites culturels les plus visités de la capitale fait immédiatement grimper les prix. Même quand on est éloigné, la simple vue sur un monument apporte un cachet particulier qui se monnaye lors d’une transaction immobilière.



Tour Eiffel, Louvre, Notre-Dame

à côté de la tour Eiffel ou de la cathédrale Notre-Dame – le monument le plus visité de Paris –, les prix avoisinent les 12 000 euros et dépassent d’environ 40 % la moyenne parisienne. Ces prix ne s’écartent toutefois guère de ce qu’on trouve dans ces arrondissements (7e et 4e). à proximité du musée du Louvre, il faudra compter 35 % de plus que la moyenne parisienne, mais pas plus que celle du 1er arrondissement de Paris, qui approche déjà les 11 000 euros. Ces comparaisons rappellent en effet que les lieux les plus touristiques sont très souvent situés dans les arrondissements les plus cossus de Paris.



Trocadéro

Au Trocadéro et sa fameuse esplanade d’où la vue plongeante sur la tour Eiffel est très appréciée, les biens à vendre sont assez rares. De grands appartements familiaux dans des immeubles haussmanniens sont parfois proposés. Entouré de lignes de métro, à deux pas des Champs-élysées et de la verdure du bois de Boulogne, ce quartier renommé séduit autant les étrangers que les familles parisiennes. Mais les budgets sont élevés, avec des prix au m2 qui dépassent souvent les 12 000 euros. Pour une surface de 80 à 90 m², on se situe très vite au-dessus du million d’euros dès que le bien n’a aucun défaut. Pour revenir à la tour Eiffel, une belle vue sur ce monument se payera d’ailleurs dans toute la région parisienne. C’est souvent le cas des appartements situés en étage élevé qui bénéficient d’un balcon ou d’une terrasse laissant apercevoir l’édifice métallique et ses illuminations. Cette surface extérieure compte alors davantage que la surface habitable dans l’estimation du bien. « Un appartement avec terrasse et vue pleine panoramique sur la tour Eiffel en dernier étage peut coûter 30 % de plus que les étages inférieurs », confie Stéphane Atlan, directeur des agences Royalimmo.



Saint-Germain-des Prés

Autre exemple de quartier touristique qui attire autant les Parisiens que les vacanciers, Saint-Germain-des Prés. Connu pour être le plus cher de Paris, il frôle désormais les 15 000 euros du m².Que ce soit sur le boulevard Saint-Germain avec ses établissements incontournables comme les cafés de Flore et des Deux Magots et dans les rues adjacentes qui mènent au jardin du Luxembourg ou à l’institut Sciences-Po, les valorisations immobilières battent régulièrement des records. Comme ce 5 pièces traversant d’environ 110 m² proche du Jardin du Luxembourg aux prestations haut de gamme, avec salle de bains en marbre et vue imprenable sur le Panthéon, proposé plus de 2 millions d’euros.



Pont-Neuf

Entre le Louvre et la rive gauche vers Saint- Germain, traverser la Seine sur le Pont-Neuf est un privilège que beaucoup de résidents rêvent de réaliser au quotidien. Considéré comme le plus ancien des ponts en pierre de Paris, le Pont-Neuf enjambe aussi l’île de la Cité sur laquelle s’érige la cathédrale Notre-Dame. Ce territoire considéré comme l’antique berceau de Paris n’accueille qu’un millier d’habitants et des flots de touristes. Vouloir y habiter tient souvent du rêve, tant la rareté des biens à vendre entretient des prix prohibitifs.



Montmartre

Deuxième monument le plus visité de Paris, la basilique du Sacré-Coeur, dans le quartier touristique de Montmartre, est le lieu autour duquel le prix des appartements dépasse le plus significativement la moyenne de l’arrondissement concerné. Mais il faut dire que le Sacré-Coeur se situe dans la partie la plus chère du 18e, un arrondissement loin d’être homogène, avec des prix complètement différents vers la porte de Clignancourt ou la porte de la Chapelle, qui abritent les quartiers les moins chers de Paris. Dans ce secteur du 18e, les prix démarrent ainsi à 6 000 euros du m² dans le quartier la Chapelle, mais grimpent allègrement à 12 000 euros autour de Montmartre.



Le Marais

Pour trouver des prix un peu plus abordables, il faut par exemple se rendre vers le centre national d’art et de culture Georges- Pompidou (Beaubourg). Situé à deux pas du Marais, autre lieu très apprécié des touristes pour sa vie de quartier très animée, le secteur de Beaubourg est plus accessible pour se loger que le Marais, avec des valorisations qui tournent autour de 10 000 euros le m². Mais moins résidentiel, ce quartier abrite beaucoup d’immeubles du xviie siècle sans ascenseur, et son environnement à proximité des Halles plaira moins à une clientèle exigeante.



Au vert

Pour les amateurs d’espaces verts et d’art contemporain, pourquoi ne pas s’orienter vers le 16e arrondissement ou Neuilly-sur- Seine, qui entourent le jardin d’Acclimatation et la fondation Louis-Vuitton, nouveau centre d’intérêt majeur pour l’art contemporain. Dans ce secteur, il est possible de trouver des appartements à moins de 10 000 euros le m².


Posté le 28/08/2017 par Olivier Cheilan

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France