Aix-en-Provence : Le marché aixois connaît une embellie

Pascal Boyer Directeur et gérant de L’Immobilière Pelletier Savon

Après des baisses régulières à Aix-en- Provence, le marché arrive à un point d’équilibre, sans doute propice à une augmentation prochaine des prix, d’ici septembre ou octobre.

04 42 93 36 93
accueil@pelletiersavon.com
2, rue Paul-Doumer,
13100 Aix-en-Provence

éric Damerio Gérant de Damerio Immobilier

Le marché est porté par la location saisonnière. Les produits rares restent peu de temps sur le marché : s’ils sont au prix, un studio dans le centre historique part en moins d’une semaine ; un T2, en dernier étage avec extérieur, en moins d’un mois.

04 42 27 43 55
agence@damerio.com
8, rue Manuel,
13100 Aix-en-Provence


L’activité est repartie à la hausse, portée par le succès de la location saisonnière dans un centre historique toujours aussi attractif.



Après une période de ralentissement, le marché retrouve des couleurs à Aix selon Pascal Boyer de l’Immobilière Pelletier- Savon, qui note le retour significatif d’une clientèle haut de gamme depuis quelques semaines : « Le bel appartement dans le centre, comme la maison de ville restent des produits très attractifs. Il y a toujours plus de demandes que d’offres. »



Investissement locatif

Mais le phénomène le plus significatif à Aix ces temps-ci, c’est la présence massive d’investisseurs. « Depuis janvier, beaucoup d’acquéreurs se montrent intéressés par les ventes de blocs entiers : des associés, des familles, des fonds de pension… L’engouement est fort, les prix restent soutenus », constate Pascal Boyer. Dans le centre-ville ancien, un immeuble entier, à rénover ou à aménager, peut se vendre jusqu’à 5 000 euros le m² !



Location saisonnière

Dans cette ville au fort potentiel touristique, la location saisonnière concurrence fortement la location étudiante, précise Eric Damerio, de Damerio Imobilier : « Beaucoup d’investisseurs tablent désormais sur des biens de qualité avec des extérieurs, qu’ils achètent lors de réfection d’immeubles. Certains nouent des partenariats avec le Festival d’Aix, pour loger des musiciens durant l’événement. »



Centre historique

Un micro-marché se distingue sur le centre historique. « Un studio de 15 m² dans le secteur de la place de la Mairie, vendu au-delà de 80 000 euros, se loue, meublé, autour de 480 euros le mois. Un T2 de 50 m² avec terrasse, vendu à 300 000 euros, se louera, meublé, 800 à 900 euros la semaine », complète éric Damerio. L’engouement est plus faible pour les appartements des années 1960, « les investisseurs sont un peu sceptiques sur l’avenir des résidences en large périphérie. Les nouvelles normes liées au Grenelle de l’environnement impliqueront des frais pour les propriétaires » poursuit-il.



Fiscalité

Les prochains remaniements fiscaux pourraient freiner cette tendance à l’embellie. « En vue de la hausse de la taxation sur les revenus fonciers, des propriétaires à gros portefeuilles immobiliers réfléchissent à alléger le volume de ces derniers », alerte éric Damerio.


Posté le 10/07/2017 par Julie Bordenave

Autres articles Provence Alpes Côte d'Azur

Voir plus d'articles Provence Alpes Côte d'Azur