Hossegor-Capbreton-Seignoss e : Le sud des Landes attire toujours autant les acheteurs

Julien Moser Directeur général de Moser et Sables Immobilier

Le marché des appartements s’avère très différent selon que l’on se situe en centre-ville ou sur le front de mer. Le centre-ville bénéficie d’une forte demande, souvent de retraités souhaitant le confort d’un appartement et la proximité avec les commerces.

Hossegor : 05 58 43 51 05
Seignosse : 05 58 47 11 51
Capbreton : 05 58 41 86 56

Anthony Lechon Directeur de l’agence Laforêt Immobilier

Entre le centre-ville et la plage, dans une rue au calme de Capbreton, une maison de 90 m² sur 650 m² de terrain avec travaux, s’est vendue 377 000 € en 2 jours. Au port de plaisance, un appartement T2 bis de 45 m², avec vue panoramique, est parti à 195 000 €.

05 58 41 08 08
1, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny
40130 Capbretone

Daniel Vidoudez Responsable de l’agence DV Immobilier

Les transactions sont soutenues, la peur de la remontée des taux et des prix a décidé les acheteurs. Avant, l’acquéreur faisait le prix… Ce n’est plus trop le cas : il n’est plus dans une attitude attentiste et tente moins de négocier.

05 58 43 44 00
hossegor@dvimmobilier.com
71, avenue de la Gare
40130 Capbreton

Régis Broquere Responsable du secteur Hossegor, Capbreton et Seignosse chez Carmen Immobilier

Les localisations les plus recherchées ? À Hossegor, la maison proche du centre-ville. À Capbreton, les biens entre le centre et la plage. À Seignosse, la plage. Le nombre de transactions s’avère soutenu depuis le début d’année.

05 58 43 30 00
contact@carmen-immobilier.com
29, avenue Georges-Pompidou,
40130 Capbreton

Hossegor conserve la tête en termes de prix. Les bonnes affaires sont à réaliser du côté de Seignosse…

Hossegor, Capbreton, Seignosse : trois communes toujours aussi recherchées sur la côte landaise en ce début 2017. Cette portion sud des Landes profite d’un engouement certain et de la proximité de la côte basque toute proche. « La clientèle apprécie le cadre de vie, le calme et les espaces. Le secteur peut aussi s’apparenter à un marché de repli par rapport à la côte basque où les prix sont parfois nettement supérieurs », explique Julien Moser, directeur de l’agence Moser & Sables Immobilier.



Hossegor plus cher que Capbreton

La palme revient à Hossegor qui affiche toujours les prix les plus élevés. Les biens recherchés y sont souvent des bâtisses de taille plus importante que dans les deux autres communes, avec des parcelles de terrain plus grandes. Le marché phare pour ces maisons est situé entre le lac et la mer, ainsi qu’aux abords du centre-ville. La fourchette de prix y est large, tant la disparité entre biens est importante. L’état de la maison, sa situation, la vue proposée, autant de paramètres influant largement sur le prix… Ce que constate Anthony Lechon de Laforêt Immobilier : « Le marché d’Hossegor connaît une forte demande pour les maisons individuelles, souvent à rénover, entre 500 000 et 1 000 000 d’euros. »



Forte demande en maisons individuelles

À Capbreton aussi, la demande est forte en maisons individuelles. Régis Broquere, de Carmen Immobilier, donne en exemple « une maison de centre-ville à Capbreton, à un peu plus de 500 000 euros, un bon prix, qui est restée 3 jours en vente. Les appartements se vendent un peu moins vite, mais rapidement tout de même, les acheteurs étant très réactifs. » D’ailleurs, « un bien au juste prix à Hossegor et Capbreton reste en vente moins d’un mois », confirme Anthony Lechon. À Capbreton, les acheteurs doivent compter entre 300 000 et 600 000 euros pour une maison. À Seignosse, il faut distinguer Seignosse océan, où les biens, maisons landaises traditionnelles, sont souvent à rénover et Seignosse bourg où on retrouve une certaine mixité avec des maisons contemporaines, plus chères à l’acquisition.



Résidences secondaires

Si les résidences secondaires sont légion, Régis Broquere constate que « la tendance est en train de s’inverser, avec de plus en plus de demandes émanant d’acheteurs en résidence principale que ce soit en activité ou en retraite. Aujourd’hui, on est autour de 70 % des transactions en résidence principale, pour 30 % en résidence secondaire pour les transactions opérées chez Carmen Immobilier. »



Tension sur les prix ?

De leur côté, les prix, s’ils stagnent à haut niveau, ne semblent pas connaître d’emballement. « S’il y a une augmentation de prix depuis le début d’année, elle est vraiment faible », observe Anthony Lechon. Les propriétaires ont tendance à mettre en vente un peu plus haut que le prix de marché... Pour Daniel Vidoudez, de DV Immobilier, « un certain nombre de maisons dont le prix était positionné un peu au-dessus du marché ont été vendues et désormais, on est dans une situation où nous avons plusieurs acquéreurs pour un seul bien. » Ce qui, mécaniquement, pourrait aboutir à quelques tensions… « Beaucoup de ventes ont été réalisées, du moins chez nous, sans qu’il y ait eu la moindre négociation », constate aussi Julien Moser. « L’augmentation des prix démarre. C’est plus flagrant sur Hossegor. Certains secteurs de Capbreton, entre le centre et la plage, connaissent le même phénomène. Un peu plus loin des centres d’intérêt, cela se ressent moins. », explique de son côté Daniel Vidoudez.



Des affaires…

À Seignosse aussi, la tendance est au raidissement de prix : pour des maisons récentes, en bon état, on approche des prix de Capbreton. Toutefois, c’est bien à Seignosse qu’un acheteur en quête de bonnes affaires se positionnera : « Seignosse s’avère un excellent marché de repli avec des prix nettement inférieurs côté bourg, ou côté océan, avec un environnement similaire à celui d’Hossegor et la proximité des plages », indique Julien Moser.


Posté le 29/05/2017 par Arnaud Bivès

Autres articles Aquitaine

Voir plus d'articles Aquitaine