Montpellier nord : Le nord de Montpellier en plein essor

Nathalie Billey, Cogérante de Tandem Immobilier

Les terrains à bâtir sont très recherchés. à Saint-Clément ou Montferrier, le m² avoisine les 300 euros pour un terrain de plus de 1 000 m². Dans la deuxième couronne, à Lauret par exemple, les prix baissent quasiment de moitié.

04 67 02 08 34
contact@immotandem.fr
255, chemin de Fescau,
34980 Montferrier-sur-Lez

Frédéric Gasser Directeur de Dupin Immobilier

Les biens manquent pour répondre à la forte demande locative, émanant d’actifs et de préretraités. Les petites maisons sont très recherchées : dans les quartiers nord, un F3 avec jardin se loue de 850 à 900 euros.

04 67 04 55 55
dupin-immobilier@wanadoo.fr
32, rue Cabernet,
34980 Saint-Clément-de-Rivière

Maryse Rambier Gérante de Rambier Immobilier

à Saint-Mathieude- Tréviers, la nouvelle ZAC en cours d’étude bénéficiera du LIEN, la voie de contournement nord de l’agglomération montpelliéraine qui facilite l’accès aux hôpitaux, à l’aéroport, à l’A9 et à l’A75.

04 67 60 55 33
rambier@rambier.com
232, avenue des Moulins
34184 Montpellier

Le secteur ouvre sur le poumon vert de la ville. De nouvelles ZAC apparaissent dans les proches communes pour répondre à la forte demande de logements.

C’est au nord de Montpellier que se trouvent les hôpitaux, gros laboratoires et centres de recherche. Ce secteur résidentiel concentre une population de professions libérales, médecins, personnel hospitalier, chefs d’entreprise... « La demande reste très soutenue, tant dans les quartiers Aiguelongue et Boutonnet du nord de la ville, que dans les villages de la première et de la deuxième couronne », analyse Nathalie Billey, de Tandem Immobilier.



Environnement préservé.

Au coeur de pinèdes et de paysages vallonnés, ces villages constituent en effet le poumon vert de la ville. Les habitants recherchent ici un environnement préservé et privilégié, moins densifié que Montpellier, tout en en restant très proches. « On trouve ici aussi de jeunes retraités, qui apprécient les villages dynamiques du secteur, tout en bénéficiant de la présence des hôpitaux et de la proximité de la ligne 1 du tramway. La zone attire aussi les primo-accédants, qui optent pour du neuf ou des maisons de villages à rénover », poursuit Nathalie Billey. « L’habitat est majoritairement composé de lotissements de villas individuelles, dans des communes réputées : Saint-Gély-du-Fesc, Grabels, Saint-Clément- de-Rivière... », constate Christophe Gautier, de Cimm Immobilier. « Malgré la loi ALUR, les parcelles restent grandes, et hébergent de l’habitat classique sur des terrains de qualité », complète Frédéric Gasser, de Dupin Immobilier.



Maison familiale.

Le prix moyen d’une maison dans le secteur est estimé à 450 000 euros. « Le produit type, c’est la maison familiale de 150 à 200 m², années 80 à moderniser, sur un grand terrain d’au moins 1 000 m², détaille Nathalie Billey. Les prix sont stables depuis 5 ou 6 ans, de 450 000 à 480 000 euros pour ce type de biens, notamment dans la première couronne (Montferrier, Saint-Clément, Saint-Gély, Prades, Clapiers…), qui s’est beaucoup construite dans les années 80. Dans le récent, le même type de produits – une maison de 180 à 200 m², avec piscine – partira autour de 600 000 euros. » Plus rares, les maisons de villages s’adressent à une clientèle plus jeune, en quête de prix abordables . « à Clapiers, une maison de 3 chambres avec jardinet s’est vendue à 255 000 euros », précise Nathalie Billey. Depuis 3 ou 4 ans, du foncier s’est libéré, permettant la construction de maisons récentes sur de nouvelles parcelles : « Le domaine des hauts de Fontanelles à Saint- Clément-de-Rivière, le parc de Caubel à Montferrier... Ces maisons contemporaines, sur de grands terrains, sont des produits très prisés, proposés depuis peu à la revente », poursuit-elle. à Saint-Gély-du-Fesc, le quartier des Vautes offre de luxueuses prestations : « On y trouve des biens d’exception, en majorité au-delà du million d’euros : des maisons de 250 à plus de 400 m², sur des parcelles de 2 500 à 3 500 m² dans un parc magnifique », évoque Christophe Gautier.



Programmes neufs.

De nombreux programmes neufs se développent sur certaines communes, permettant l’arrivée de primo accédants. Selon Frédéric Gasser, « ces programmes s’adressent aussi aux investisseurs, avec la défiscalisation comme mesure incitative. Un F3, avec terrasse et parking, s’acquiert à partir de 200 000 euros. » à Saint-Mathieu-de- Tréviers, le groupe Rambier Immobilier a ainsi été nommé aménageur de la ZAC Les Champs Noirs par la municipalité. Ce programme de 430 logements neufs constituera la première ZAC labellisée écoquartier du Languedoc-Roussillon, deuxième projet de ce type à l’échelle nationale. « En phase d’études, le programme prévoit des maisons en bande, de l’habitat individuel et collectif. Des entreprises y seront également intégrées, pour permettre aux habitants de trouver un emploi sur place », explique Maryse Rambier, de Rambier Immobilier. Les premiers logements et parcelles de terrains à bâtir y seront bientôt proposés. « Le groupe reste fidèle à sa première activité, et réalise aussi des transactions dans le neuf comme dans l’ancien : deux appartements sont encore à la vente aux Floralies dans Le Triadou, et une magnifique villa vient de se vendre sur le domaine des Vautes à Saint-Gély-du-Fesc », conclut-elle.


Posté le 20/04/2017 par Julie Bordenave

Autres articles Languedoc Roussillon

Voir plus d'articles Languedoc Roussillon