Enghien-les-Bains : Enghien-les-Bains, l’investissement locatif « sécurité »

150 000 €

C’est la somme minimum qu’il faudra débourser pour s’offrir une petite surface, et plus de 600 000 euros pour un appartement de prestige. Les quartiers d’exception, situés autour du boulevard du Lac et de l’avenue de la Ceinture, sont réservés à des acquéreurs aguerris.

Difficile de choisir cette commune du Val-d’Oise pour un premier investissement locatif, car les prix sont élevés et la rentabilité basse.

« Pas de prise de risque, mais une rentabilité moindre. » C’est ainsi que Wilfried Baudry, le directeur général de Quero Gestion, décrit l’investissement locatif à Enghien-les-Bains. « On travaille plus sur la qualité du produit que sur l’idée de réaliser une bonne affaire. Souvent, il s’agit de biens qui se transmettront de génération en génération », observe le spécialiste.



Peu rentable.

Car les prix sont désormais très élevés dans cette petite commune du Val-d’Oise, et inaccessibles pour un particulier en quête d’une première acquisition de ce type. La rentabilité s’en ressent, avec un taux de rendement brut moindre, compris entre 2 et 4 %. La contrepartie se situe au niveau de la taxe foncière, qui est moins élevée sur tout le bassin d’Enghien – elle est en moyenne 25% plus basse que dans les communes limitrophes.



Petits appartements.

Deux types de produits s’offrent à ceux qui voudraient se lancer. D’abord, les petites surfaces, avec des studios et 2 pièces proposés entre 100 000 et 220 000 euros. Des biens qui sont très faciles à louer, notamment à une clientèle de report de Paris, souvent des jeunes, qui ne veulent pas payer trop cher pour se loger, tout en restant proches de la capitale (12 min en train). « Un studio pourra être proposé entre 600 et 700 euros par mois, le 2 pièces entre 750 et 850 euros », estime Wilfried Baudry.



Plus ambitieux.

Et pour les clients qui voient plus grand, la commune propose aussi des biens d’exception, avec vue sur le lac. L’agence de Wilfried Baudry a récemment négocié la vente d’un appartement proche de l’Hôtel Barrière, au dernier étage, avec terrasse de 20 m², 2 chambres, un double séjour, dans une résidence des années 90, pour un montant de 780 000 euros. Loyer pour ce bien idéalement placé : 1 840 euros. De quoi profiter du charme d’une ville reconnue pour sa tranquillité, et où les appartements se louent sans problème.


Posté le 16/03/2017 par Claire Lemaître

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France