Saint-Germain-en-Laye : Une commune tout en un

Saint-Germain-en-Laye et sa magnifique forêt. Fort de son cadre naturel, de son patrimoine historique et culturel, de son dynamisme, cette commune aux multiples facettes assure une vraie qualité de vie à ses habitants.

Tendances.

Plus grande commune du département des Yvelines avec pas moins de 4 800 hectares, Saint-Germain-en-Laye offre à ses habitants un mode de vie équilibré à mi-chemin entre la pétulante vie citadine et la sérénité de la campagne. Le principal atout de la commune est, sans conteste, sa forêt qui couvre 73 % de son territoire et donne à ses habitants la possibilité de troquer les immeubles pour les chênes et les hêtres en un claquement de doigt !

Au nord-ouest de Paris, il faut compter une demi-heure par le RER A pour rejoindre la capitale et de nombreuses lignes de bus permettent aux Saint-germanois de se déplacer dans les communes environnantes (Mantes-la-Jolie, Versailles). Une facilité de mouvement qui devient presque obsolète au regard des multiples infrastructures qui font de Saint-Germain une commune complète. L'histoire (château de Louis VI le Gros, hôpital Saint-Louis) côtoie la modernité (sièges d'entreprises internationales telles Bose, Cargill ou Ford-France). Avec une population relativement jeune, composée à 40 % de moins de 29 ans, la ville a aussi su s'équiper d'infrastructures nécessaires à son fonctionnement : écoles, collèges, lycées (dont un international) et même établissements d'enseignement supérieur.

Les tendances immobilières sont favorables aux acheteurs d'appartements anciens puisqu'une baisse de 2,3 % est constatée au second trimestre 2016 avec un prix moyen de 5 660 euros/m². Un chiffre élevé pour le département des Yvelines (3 620 euros/m²) mais bien en dessous des tendances parisiennes (8 100 euros/m²). Des différences existent, cependant, entre les quartiers : près du château le mètre carré peut atteindre 6 353 euros et, à l'inverse, à Bel-Air, secteur plus populaire, il peut descendre à 3 679 euros, soit, pratiquement, moitié moins. Et il fait bon vivre à Saint-Germain puisqu'en 2013, 89 % de sa population vivait en résidence principale avec une préférence pour les appartements (82 %). Les acheteurs s'établissent, donc, dans la région de manière durable, avec une majorité de ménages résidant au même endroit, depuis 10 ans ou plus.



Le grand saut !

Après plusieurs années d'attente, les travaux pour la réhabilitation et l'extension de la piscine intercommunale de Saint-Germain-en-Laye ont été entamés. Le chantier concerne la construction d'un nouveau bassin extérieur (25 m de longueur) pour le printemps 2017, un bâtiment adjacent faisant office de vestiaires ainsi que la rénovation du bassin olympique (à l'abandon, depuis 1970). Selon toute vraisemblance, il n'y a pas que des « footeux » à Saint-Germain !


Posté le 10/01/2017 par MARIE-ANNE PINET

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France