Pau - Mourenx - Gelos - Nay - Jurançon - Lescar - Serres-Castet : Diversité paloise

1 430

C'est, en euros et au m², le prix médian d'un appartement ancien, à Pau.

Notaires de France-Perval, juillet 2016

Pau est une ville riche de sa diversité. Depuis la Belle Époque avec ses riches touristes anglo-saxons ou espagnols, jusqu'au développement d'une industrie toujours dynamique. De la villa anglaise au logement des quartiers populaires.

Pau.

« Il est possible d'acquérir, à Pau, des biens de caractère, avec des prix de vente sans commune mesure avec leurs équivalents proches du littoral basque, tout en étant à une heure environ de l'océan, de la montagne et de Paris... », explique Christophe Adandedjan, de Christophe Immobilier. En effet, certaines demeures datent de la Belle Époque, et de l'arrivée de touristes fortunés, certains milliardaires, américains, anglais ou espagnols, attirés par les bienfaits du climat. Voici donc une facette de Pau, mais il y en a une autre : celle de Pau la travailleuse, avec une industrie, principalement, aéronautique et pétrochimique, qui a toujours résisté aux crises. Et puis, il y a une situation géographique privilégiée. « Pau est à la croisée de tous les chemins, comme le dit Pierre Conchez, de l'agence éponyme, entre Toulouse et Bordeaux, océan et montagne, France et Espagne... » Le marché immobilier reflète cette diversité : à Pau on peut trouver de tout. « Des appartements anciens, explique Jérôme Escalle de Crédot Immobilier, par exemple, 150 m², avec 6 pièces, une belle vue, pour 230 000 euros. » Ou encore un studio ou un appartement T2 pour louer. « On peut trouver des biens de ce type à 1 100 euros/m², précise Stéphane Philippe, de CPC Invest, et le loyer pour un T1 s'élève généralement à 350 euros par mois. »

Bien sûr, il y a, à Pau, des quartiers plus populaires et moins chers comme ceux de Berlioz, de Saragosse ou du 14 juillet. Il y a aussi la possibilité d'acheter dans le quartier huppé de Trespoey ou sur le boulevard des Pyrénées, les Champs-Elysées locaux. « Il y a 3 ans, se sont vendus, ici, des appartements, dans un immeuble phare, à 6 000 euros/m², poursuit Pierre Conchez, mais dans un immeuble existant, on peut trouver à 3 000 euros/m². » Ce que confirme Christophe Adandedjan : « Les biens, face aux Pyrénées, s'y négocient dans une fourchette de prix de 3 000 à 5 000 euros/m². »



Mourenx, Gelos et Nay, un air champêtre.

Pau n'est pas, véritablement, une commune chère du fait de la diversité de son offre immobilière. Ce qui n'empêche pas certains de rechercher à se loger en périphérie de la ville. La différence de prix - ou la possibilité, pour le même tarif d'acheter plus grand - constitue, bien sûr, une motivation. Ils vont, par exemple, à Mourenx, une petite cité de 6 700 habitants, dans l'arrondissement de Pau. C'est, traditionnellement, une commune ouvrière où les prix sont abordables. « On peut, par exemple, trouver, témoigne Stéphane Philippe, un appartement de type T3 pour 65 000 euros, ou une petite maison de 100 m² habitables, avec 4 pièces, pour 140 000 euros. » On peut aussi aller à Gelos, une petite cité de 3 500 habitants, connue pour son haras national, créé par Napoléon. À 5 minutes du centre de Pau, on peut y acquérir une maison de 100 m² pour un prix variant de 200 000 à 240 000 euros. Enfin, si l'on préfère la campagne, il faut s'éloigner - un tout petit peu - et pousser jusqu'à Nay, à 20 km de la capitale béarnaise. « Il s'agit d'un mixte entre la vie rurale et la vie en ville, estime Stéphane Philippe, avec le calme et la qualité de vie à la campagne. » À Nay, une maison neuve de 120 m², va se vendre autour de 230 000 ou 250 000 euros. Mais il faut avoir une voiture.



Jurançon, Lescar et Serre-Castets, le charme des petites communes.

Si l'on veut goûter au charme des petites communes, on peut aller à Jurançon, connue pour son célèbre vin blanc - qui aurait honoré la table d'Henri IV. C'est aussi une petite ville de 7 000 habitants, toute proche de Pau, résidentielle et composée de deux secteurs principaux : le centre-ville et les coteaux. « Dans le centre, on trouve des appartements des années 1960 et 1970, pour 130 000 euros environ, explique Laurent Leloup, du groupe Immo 64, et des petites maisons, individuelles ou mitoyennes, entre 160 000 et 200 000 euros. Sur les coteaux, on trouve de belles maisons avec de belles vues. » On peut aussi choisir Lescar, 9 000 habitants, petite ville résidentielle également, où l'on trouve des maisons à des prix comparables et, surtout, toutes les commodités - avec un centre commercial - et la proximité de Pau. Si l'on préfère la verdure, on peut pousser jusqu'à Serres-Castet, 3 900 habitants, à 8 km de Pau, où l'on a construit de nombreuses maisons plus récentes. « On peut trouver par exemple, poursuit Laurent Leloup, une maison datant de 1988, avec 115 m² habitables, 4 pièces, 2 000 m² de terrain, pour 234 000 euros. » Ces trois villes attirent en raison de leur proximité avec Pau, de prix immobiliers moins élevés et d'un environnement moins dense.



Chiffres clés.

?Prix médian d'une maison ancienne
Pau218 000 €
CC du Pays de Nay159 600 €
Jurançon183 050 €
Lescar216 000 €
Source : Notaires de France - Perval, juillet 2016



Merci à nos experts locaux.

Christophe Adandedjan
Christophe Immobilier, Pau
Christophe Immobilier
Tél. : 07 62 37 00 07
www.christopheimmobilier.fr


Pierre Conchez
Orpi Pierre Conchez Immobilier, Pau
Orpi
Tél. : 05 59 11 11 00
www.orpi.com/pierreconchezimmo


Jérôme Escalle
Credot Immobilier, Pau
Credot Immobilier
Tél. : 05 59 82 91 98
www.credotimmobilier.com


Stéphane Philippe
CPC Invest, Pau
CPC Invest
Tél. : 05 59 98 45 87
www.cpcinvest.fr


Laurent Leloup
Immo 64, Pau
Immo 64
Tél. : 05 59 72 72 72
www.immo64.fr


Posté le 10/01/2017 par GEORGES OMER

Autres articles Aquitaine

Voir plus d'articles Aquitaine