Lens - Hénin-Beaumont : Le souffle du renouveau

Le quartier des gares, à Lens. Très bien desservi par les transports et les accès routiers, le secteur de Lens et d'Hénin-Beaumont attire, notamment les Lillois en quête de maisons moins chères que dans la métropole lilloise.

Tendances.

Le succès du musée Louvre-Lens (400 000 visiteurs, en 2015) a contribué à bouleverser l'image de cette ancienne cité minière. Pour autant, Lens perd des habitants. Pour endiguer cette baisse de population (- 2,6 % entre 2008 et 2013, selon l'Insee), la ville a décidé d'aider les classes moyennes à s'installer ou à rester. En offrant, sous conditions, une aide de 4 000 euros, la municipalité entend favoriser l'accession à la propriété et attirer de nouveaux habitants sur son territoire.

La ville, qui compte 62 % de logements sociaux, a également lancé un vaste programme de rénovation urbaine auquel elle consacre 10 millions d'euros par an, soit près de 14 % de son budget. Objectifs : renforcer l'attractivité commerciale, notamment, dans le quartier des gares, étendre le centre-ville, relier les quartiers et valoriser le patrimoine local, en particulier le patrimoine minier. À Bollaert, la ville veut, ainsi, créer un nouveau quartier, favorisant l'accès au musée Louvre-Lens, et facilitant les déplacements entre le centre-ville et le musée. Le projet Van Pelt en entrée de ville vise, lui aussi, à bâtir un nouveau quartier conjuguant activité tertiaire et habitat en créant un nouvel accès depuis l'A21. À plus long terme, la ville souhaite restructurer les écocités du Louvre-Lens et la cité des Provinces.

À Lens, les acheteurs délaissent le centre et plébiscitent la périphérie : Avion, Liévin, Loos-en-Gohelle, Noyelles-sous-Lens, Loison-sous-Lens, etc. Les maisons de lotissement avec 3 chambres, garage et jardin s'y négocient entre 130 000 et 180 000 euros. Zone attractive, Hénin-Beaumont est un peu plus cotée car proche de l'A1 et de la zone commerciale de Noyelles-Godault, la plus grande au nord de Paris. Comptez 170 000 euros minimum pour une maison de lotissement de 3 chambres avec garage et jardin.



Lens se métamorphose.

Début 2016, l'inauguration de Solaris, un immeuble de bureaux de 4 500 m² construit dans le quartier des gares, a symbolisé le coup d'envoi d'un grand projet d'urbanisme sur 1 600 hectares. Baptisé Euralens centralité, il a pour ambition de renforcer l'attractivité économique de Lens en développant l'offre résidentielle et tertiaire tout en s'appuyant sur les grands équipements, les activités culturelles et commerciales de la ville. Il vise aussi à relier la gare TGV, l'université d'Artois, le stade Bollaert-Delelis et le Louvre-Lens. À terme, 35 000 m² de logements, bureaux et commerces vont voir le jour sur cette zone en plein devenir.


Posté le 10/01/2017 par JEAN-MICHEL BÉNARD

Autres articles Nord Pas De Calais

Voir plus d'articles Nord Pas De Calais