HABITER À MOINS DE 30 MINUTES DE PARIS : VOISINAGE CALME ET PRIVILÉGIÉ

440 500

C'est, en euros, le prix médian d'une maison ancienne dans la ville d'Orgeval.

Notaires de Paris-Île-de-France, octobre 2014

Versailles offre surtout du haut de gamme. Où aller lorsque l'on veut habiter à une demi-heure de Paris ? À Versailles, Saint-Cyr-L'Ecole, Bois-d'Arcy ou Montigny-le-Bretonneux. Ou encore à Villennes-sur-Seine ou Orgeval. Tout est question de goût et de budget.

État des lieux.

Bien sûr, il y a Versailles. La grande ville de l'ouest parisien offre une palette impressionnante de biens immobiliers. On y trouve essentiellement du haut de gamme, avec des prix moyens au m² oscillant entre 6 000 et 8 000 euros. Mais si l'on veut ne pas s'éloigner de la capitale, on peut aussi choisir parmi les petites villes de ce secteur des Yvelines. Par exemple, Saint-Cyr-l'École ou Bois-d'Arcy. Toutes deux ont moins de 15 000 habitants. La première possède une gare SNCF qui la met à moins de 30 minutes de la capitale et qui profite à la seconde. Elles bénéficient d'un parc immobilier très varié, avec des prix moyens au m² situés entre 2 500 et 3 500 euros pour un appartement des années 1970, et entre 3 500 et 4 500 euros pour le neuf.

Si l'on préfère un logement plus récent, on peut aussi se diriger vers Montigny-le-Bretonneux, intégrée dans la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines. La commune dispose d'une gare SNCF qui la relie à Montparnasse, mais surtout, elle se situe au coeur du deuxième bassin d'emplois d'Île-de-France, après la Défense. On y trouve des appartements de tout type, des maisons de ville, des pavillons en lotissement... Ainsi, pour un appartement récent de trois pièces et 66 m² habitables, situé dans le quartier du Village, il faut compter 265 000 euros. On peut enfin, si l'on a un peu plus de moyens, choisir les havres de verdure que sont, par exemple, Villennes-sur-Seine ou Orgeval. Toutes deux ne sont qu'à 20 minutes de la gare Saint-Lazare et bientôt Villennes-sur-Seine va bénéficier d'une station du RER A. Là, nous sommes à la campagne, avec les bords de Seine, la verdure et les maisons anglo-normandes en pierre et à colombages, proches de Saint-Germain-en-Laye et de la haute vallée de Chevreuse. Pour une maison possédant quatre chambres, deux salles de bains, un grand séjour et 140 m² habitables, il faut compter entre 450 000 et 650 000 euros. Les acheteurs sont généralement de jeunes cadres travaillant dans les sièges sociaux installés dans la région.



Relance de la construction.

Depuis 2006, le Conseil général des Yvelines mène une politique de relance de la construction de logements. De moins de 4 000 par an entre 2000 et 2004, la moyenne est passée à plus de 7 000 logements par an entre 2011 et 2014. Le dispositif des Contrats de développement de l'offre résidentielle a impulsé la réalisation des trois quarts d'entre eux, dont 30 % de logements sociaux. Après huit ans de mise en oeuvre, la relance de la construction neuve, objectif premier de cette politique, est également enclenchée, avec une hausse de 50 %. Le rythme atteint en moyenne 6 300 logements commencés par an depuis 2006, avec une pointe à 8 400 en 2011. Pour répondre à l'ensemble des besoins, le département a également déployé des aides à la création de résidences sociales et étudiantes. Depuis 2008, 1 600 places en résidences conventionnées (c'est-à-dire sous plafonds de loyer) ont été financées, permettant d'améliorer nettement cette offre dans les Yvelines.


Posté le 26/01/2015 par GEORGES OMER

Autres articles Paris : Ile de France

Voir plus d'articles Paris : Ile de France